Weblog de Joël Riou

« Une composition de dhrupad : “Bhajamana” | Budapest »

Hippolyte et Aricie à Garnier

2012-06-10 01:10+0200 (Orsay) — Culture — Musique — Opéra

Opéra Garnier — 2012-06-09

Sarah Connolly, Phèdre

Anne-Catherine Gillet, Sophie

Andrea Hill, Diane

Jaël Azzaretti, L'Amour

Salomé Haller, Oenone

Marc Mauillon, Tisiphone

Aurélie Legay, La Grande Prêtresse de Diane/Une chasseresse

Topi Lehtipuu, Hippolyte

Stéphane Degout, Thésée

François Lis, Pluton/Jupiter

Nicholas Mulroy, Première Parque

Aimery Lefèvre, Arcas/Deuxième Parque

Manuel Nuñez Camelino, Un suivant/Mercure

Jérôme Varnier, Neptune/Troisième Parque

Sydney Fierro, Un chasseur

Marc Barret, Emilie Bregougnon, Anna Chirescu, Angèle Fontaine, Sébastien Montagne, Anne-Sophie Ott, Léa Perat, Gilles Poirier, Raphaël Rodriguez, Artur Zakirov, Danseurs

Emmanuelle Haïm, direction musicale

Ivan Alexandre, mise en scène

Antoine Fontaine, décors

Jean-Daniel Vuillermoz, costumes

Hervé Gary, lumières

Natalie Van Parys, chorégraphie

Xavier Ribes, chef du chœur

Orchestre et Chœur du Concert d'Astrée

Hippolyte et Aricie, Rameau

Une production tradi comme c'est pas permis. Je n'avais pas vu ça depuis Cadmus et Hermione à l'Opéra Comique (et un Egisto de sinistre mémoire à l'Athénée). Cependant, c'est plutôt bien fait, dans le genre. À part quelques plates-formes pour faire descendre les Dieux des cintres (doivent-ils rester tout là haut pendant 1h30 en attendant leur tour, ou ont-ils un moyen de monter-descendre sans passer par la scène ?), les décors sont uniquement constitués de toiles peintes. Il y en a une profusion. J'ai comme l'impression d'avoir vu une superproduction époque Louis XV.

Le texte de l'abbé Simon Joseph Pellegrin est très bien fichu. Il mélange différents types de mètres : alexandrins et octosyllabes, surtout. La musique de Rameau est belle et variée. Elle est bien jouée par le Concert d'Astrée. (Cela dit, depuis un certain concert dirigé par Jordi Savall, je sais que cela pourrait être meilleur encore.) J'ai particulièrement aimé les moments où on s'éloigne du récitatif typiquement lullyste et où le rythme des parties vocales s'accélère. On entend plein de façons différentes de mettre en musique des alexandrins sur des mesures à quatre temps. C'est assez amusant à suivre. Une des façons qui m'ont plu était particulièrement adaptée aux vers qui se découpaient naturellement en quatre fois trois syllabes. Le rythme du texte s'en trouvait accentué et les syllabes qui se retrouvaient ainsi rallongées étaient souvent très ornementées.

Parmi les chanteurs, j'ai particulièrement apprécié Anne-Catherine Gillet (Aricie), Stéphane Degout (Thésée) et surtout Jaël Azzaretti, superbe Amour (notamment dans les acrobaties vocales du trio avec violon et flûte évoquant le chant des oiseaux). J'ai bien aimé le chœur et le trio (masculin) des Parques était merveilleux.

La mise en scène est très statique. La chorégraphie des ballets purement décorative. Il ne tient qu'à la musique que je ne me sois pas ennuyé...

Ailleurs : David, Grignotages.

Lien permanent


Commentaires

1. 2012-06-10 07:49+0200 (genoveva)

Que c'était ennuyeux et poussiéreux ! il y avait tellement de poussière que je n'ai pas arrêter de tousser ! et l'orchestre, quelle mollesse ! vive l'orchestre de l'opéra de Paris ! heureusement Anne Catherine Gillet Stéphane Degout et Jaël étaient lumineux ! mais quel ennui !!!!!!!!!!


Vous pouvez poster un commentaire grâce au formulaire ci-dessous.

Nom ou surnom (obligatoire) :
Adresse email (facultative, n'apparaîtra pas publiquement sur ce site) :
Site Web (facultatif) :
Faire conserver ces coordonnées par mon navigateur ?
Pour montrer que vous n'êtes pas un robot stupide, veuillez recopier les chiffres 53148, dans l'ordre inverse :
Le commentaire (de grâce, évitez le SMS-speak) :

Ne mettez que du texte dans les commentaires ; vous pouvez néanmoins insérer des liens en saisissant par exemple <URL: http://www.google.fr/ > (à savoir « <URL: », une espace, l'URL proprement dite, une espace, et enfin « > ».

Date de génération : 2018-02-13 08:46+0100 ― Mentions légales.