Weblog de Joël Riou

Cette page ne contient que les entrées du mois de novembre 2007. Les entrées les plus récentes se trouvent . Vous pouvez aussi naviguer vers octobre 2007 ou décembre 2007.

Photographies

2007-11-22 17:27+0100 (Orsay) — Photographies

J'ai fait une cinquantaine de photographies la semaine dernière, principalement lors de ma visite de la mosquée Hassan II. Elles sont .

Lien permanent — Commentaires


Retour du Maroc

2007-11-20 19:17+0100 (Orsay) — Culture — Opéra — Mathématiques — Photographies

Je suis rentré du Maroc dimanche soir. Vendredi et samedi matin, j'ai visité Marrakech avec ma collègue dont la mère nous a hébergés dans sa maison située dans la médina (elle nous a aussi fait la cuisine...). Entre deux discussions mathématiques, nous avons vus rapidement quelques sites intéressants de Marrakech : le palais de la Bahia, le palais El Badi, les tombeaux saadiens, la place Djemaa-El-Fna, la médersa Ben Youssef et la mosquée Koutoubia. Je mettrai prochainement en ligne quelques photos (principalement celles de ma visite de la mosquée Hassan II à Casablanca).

À l'aéroport Charles-De-Gaulle, aucun train en raison de la grève. En utilisant un bus Air France puis un taxi, j'ai pu rejoindre Orsay en début de soirée.

Ce soir, je ne pourrai pas aller voir Tosca à l'Opéra comme je l'aurais souhaité.

Lien permanent — Commentaires


Casablanca

2007-11-15 10:19+0000 (الدار البيضاء) — Mathématiques

Une petite note en vitesse pour dire que je suis à Casablanca depuis dimanche. J'ai fini mon mini-cours de maths à l'université Hassan II. Avant-hier, je suis allé visiter la grande mosquée Hassan II. Une heure de trajet à pieds, une heure de visite, une heure pour rentrer. En m'approchant progressivement de la mosquée en longeant la route située près de la mer, j'ai vu la mosquée apparaître progressivement dans la brume. Elle n'est vraiment impressionnante que lorsqu'on se trouve sur l'esplanade voisine et que le minaret de 200m répugne à rentrer dans le cadre de mon appareil-photo. Pendant la visite, je me suis retrouvé au milieu d'un groupe qui avait un guide parlant arabe et un autre traduisant en hébreu... Quelques mots français sortaient de temps en temps de la bouche du guide marocain ; apparemment, la mosquée a été construite par Bouygues. On peut ainsi visiter la grande salle de prières, une salle d'ablutions située en dessous comportant de nombreuses fontaines (qui n'étaient pas en train de fonctionner) et un hammam.

Lien permanent — Commentaires


Ceci n'est pas une facture

2007-11-09 12:45+0100 (Orsay)

Hier, j'ai reçu un spam par la poste. Dans une lettre écrite en anglais qui de loin ressemble à une facture, le Domain Registry of America se permet d'exiger une réponse avant le 10 décembre 2007 au sujet du renouvellement du nom de domaine toonywood.org qui selon les informations de ces spammeurs expirerait en mars 2008 (ce qui est faux puisqu'il expire en mars 2013). Je n'aurais qu'à cocher la case renouveler 5 ans et payer 80€ par carte bancaire pour renouveler ma réservation de ce nom de domaine jusqu'en 2013 et, selon leurs dires, économiser 50€. En fait, je l'ai déjà renouvelé il y a quelques temps auprès de mon registrar pour moins de 40€...

Si on lit les termes exacts de la lettre courteoise et non les gros caractères, on peut lire This notice is not a bill, que Domain Registry of America n'est en rien liée aux États-Unis d'Amérique, etc, bref, tout le contraire de l'impression que son auteur semble manifestement avoir voulu donner à sa lettre.

Lien permanent — Commentaires


Épopées...

2007-11-07 18:30+0100 (Orsay) — Culture — Lectures — Culture indienne — Mathématiques

J'ai fini de lire l'Iliade il y a une dizaine de jours. Certains passages sont très beaux, mais comme le sujet de l'épopée est l'épisode de la guerre de Troie constitué par la colère d'Achille (depuis la dispute avec Agamemnon jusqu'aux funérailles d'Hector), il est surtout question de batailles, incluant quelques combats singuliers décrits en détail, tandis que pour chaque héros, on donne une longue liste de ses victimes ; ce n'est à mon goût pas follement passionnant. Cependant, les Dieux de l'Olympe interviennent très fréquemment, soutenant les Grecs ou les Troyens, se disputant entre eux, etc, ce qui rend l'épopée beaucoup plus intéressante que le simple compte-rendu d'une guerre. Toutefois, je suis toujours d'avis que le Rāmāyaṇa (et même si l'on n'en retient que le chant VI) est plus beau. Cette épopée indienne a été écrite probablement un millénaire après l'Iliade, et il faut bien reconnaître que les combattants intervenant dans les épopées indiennes ont à leur disposition des armes beaucoup plus puissantes que celles de leurs homologues grecs et troyens (cependant, dans le Rāmāyaṇa, les singes ne sont armés que de leurs griffes et de leurs crocs), ce qui permet aux auteurs indiens d'assouvir plus facilement leur fantaisie et de décrire des combats indiscutablement spectaculaires. En tout cas, si vous êtes fan de mythologie grecque et ne jurez que par l'Iliade, je vous suggère de jeter un œil à la traduction française du Rāmāyaṇa, vous ne devriez pas être déçu.

Samedi dernier, je suis retourné à la Bibliothèque François Mitterrand pour lire quelques textes difficilement trouvables ailleurs. Pour que je puisse entrer, ma carte à puce jaune a dû être changée en carte à puce rouge à radio-identification.

J'y ai lu le premier volume de l'adaptation théâtrale du Mahabharata par Jean-Claude Carrière, créée le 7 juillet 1985 à Avignon dans une mise en scène de Peter Brook. Ce qui était très bien rendu dans son livre Le Mahabharata me semble tout aussi bien réalisé dans cette version théâtrale. En lisant cette pièce, rien ne m'a laissé penser que je ne me retrouvais pas face aux personnages que j'avais découverts dans la version publiée par l'indianiste Madeleine Biardeau (ce qui n'a pas été le cas avec le poétique Yudhishtar & Draupadi de Pavan K. Varma). Dans l'avant-propos du premier volume, Jean-Claude Carrière explique d'ailleurs qu'elle avait encouragé son projet avec Peter Brook d'adapter au théâtre cette épopée pour la rendre accessible au spectateur occidental. Ce premier volume est découpé en cinq parties (actes ?) : Les commencements, Jeunesse, La mariage et le royaume, Le roi des rois, Le jeu de dés. J'ai hâte d'y retourner pour lire les deux autres volumes.

J'y ai également lu le début d'une traduction française d'un des chants de la version hindie du Rāmāyaṇa, l'Ayodhyākāṇḍa du Rāmcaritmānas de Tulsī-Dās, poète de la fin du seizième siècle. Ce poète a fini sa vie à Bénarès ; un temple lui y est d'ailleurs dédié (sur les murs d'icelui, le texte complet de cette épopée serait écrit dans l'alphabert devanagari). Je n'ai pas encore suffisamment avancé dans cette lecture pour pouvoir comparer ce chant avec le chant correspondant de l'épopée sanskrite.

Ce week-end, j'ai fini de lire les livres que m'avait envoyés Anjélica pour le swap thé et littérature. Voici les commentaires que je lui ai envoyée sur ces livres :

J'ai lu avec beaucoup d'intérêt les nouvelles de Robert Olen Butler ; j'y ai découvert le thème des vietnamiens exilés aux États-Unis d'Amérique. Je relirai volontiers des livres de cet auteur à l'avenir. J'ai un avis plus nuancé sur le livre de Wolf Serno. D'un côté, je suis un peu énervé par l'aspect tout à fait invraisemblable de ce roman d'aventures (où d'ailleurs les différents épisodes n'ont pas grand chose à voir avec la quête du héros qui est dénouée un peu trop facilement) et les connaissances anachroniques de certains personnages en sciences (qu'ils comprennent que la Terre tourne autour du Soleil, passe encore, mais qu'ils l'expliquent avec autant de clarté et de concision, alors que Galilée n'est alors qu'un jeune homme, cela me semble un peu invraisemblable). D'autre part, les personnages sont bien sympathiques, il leur arrive sans cesse des misères et on a toujours envie de savoir ce qu'il va se passer ensuite. Comme en plus le texte se lit très fluidement, quoiqu'assez épais, j'ai lu ce livre très rapidement. Malgré ses défauts, comme le promet la quatrième de converture, c'est un petit bonheur de lecture.

La semaine prochaine, j'irai à Casablanca pour rendre visite à une collègue mathématicienne.

Lien permanent — Commentaires


Cette page ne contient que les entrées du mois de novembre 2007. Les entrées les plus récentes se trouvent . Vous pouvez aussi naviguer vers octobre 2007 ou décembre 2007.

Date de génération : 2017-04-26 10:07+0200 ― Mentions légales.