Weblog de Joël Riou

Cette page ne contient que les entrées du mois d'avril 2008. Les entrées les plus récentes se trouvent . Vous pouvez aussi naviguer vers mars 2008 ou mai 2008.

Mes voyages en Inde sur Google Maps/Earth

2008-04-27 23:59+0200 (Orsay) — Voyage en Inde V — Photographies

Je viens de constituer un fichier permettant de repérer avec Google Maps les différentes villes que j'ai visitées en Inde ou que j'envisage de visiter prochainement :


Agrandir le plan

Si on sélectionne une ville, une liste de liens vers les entrées de blog la mentionnant et une photographie apparaissent.

Pour visionner cela dans Google Earth, il suffit de charger le fichier KML ci-lié.

Lien permanent — Commentaires


Les feuilletons indiens, une menace pour les bonnes mœurs afghanes ?

2008-04-14 23:59+0200 (Orsay)

Je commente très peu l'actualité sur ce blog. Aujourd'hui, le quotidien Le Monde n'ayant pas paru, il y avait encore moins de chances que cela se produise. Pourtant, tout-à-l'heure, je suis tombé sur une vidéo où l'on voit le président afghan Hamid Karzai demander le plus sérieusement du monde aux chaînes de télévision afghanes de ne plus diffuser ces feuilletons indiens en contradiction avec la vie quotidienne des Afghans. Apparemment, ce n'est pas tout neuf : le site de la BBC l'évoquait il y a quelques jours.

Si les soaps indiens sont immoraux, je ne peux imaginer les qualificatifs appropriés pour les les films et séries originaires de l'Occident.

PS: (16 avril) La chaîne de télévision mise en cause résiste.

Lien permanent — Commentaires


Annulations de spectacles : mauvaise série

2008-04-11 08:53+0200 (Orsay) — Culture — Musique — Opéra — Culture indienne

Je ne sais pas ce qui se passe cette année, mais par rapport aux années précédentes, j'observe un inquiétant nombre de spectacles annulés parmi ceux que j'avais réservés.

Au Théâtre du Châtelet, sur les cinq spectacles de mon abonnement, deux ont été annulés, pour des raisons en apparence assez futiles d'après les lettres envoyées par le Théâtre pour informer ses abonnés. Je n'ai donc pas pu voir Howard Shore diriger la suite pour orchestre Le Seigneur des Anneaux en raison de la création mondiale de l'opéra The Fly du même compositeur. Où donc ? Au théâtre du Châtelet ! La Flûte enchantée dirigée par Jean-Christophe Spinosi est annulée parce que l'enregistrement des concerts qui était prévu initialement a été annulé.

J'ai lu hier dans Le Monde que, souffrant, Ravi Shankar a annulé les deux concerts programmés à Paris. Ce matin, je vois un mail de la Salle Pleyel m'informant qu'Anna Caterina Antonacci sera remplacée par Marguerite Krull pour le concert rossinien de dimanche prochain ; bien sûr, j'avais réservé ce concert parce que c'était A. C. Antonacci qui avait le rôle d'Elisabetta...

Je ne compte pas les grève à l'Opéra de Paris et à la RATP qui m'ont empêché de voir l'opéra Tosca, fût-il en version de concert. Je ne compte pas non plus les quelques modifications de distributions survenues inopinément sans que la qualité du spectacle en souffrît. Malgré deux solistes remplacés au dernier moment, la représentation de La messe en si mineur par le Concert Spirituel dirigée Hervé Niquet que j'ai vue à la Salle Pleyel cette année est celle que j'ai préférée.

Lien permanent — Commentaires


Voyage en Inde V

2008-04-09 21:10+0200 (Orsay) — Voyage en Inde V

Depuis le retour de mon quatrième voyage en Inde, je pense au prochain. Cela se concrétise progressivement. J'ai acheté mes billets d'avion en novembre dernier. J'ai fait ma demande de visa lundi dernier. Je viens de récupérer le précieux sésame. Dans quelques semaines, je pourrai commencer à réserver mes billets de train pour quelques uns de mes déplacement en Inde, puisque mon voyage commencera vers la fin du mois de juillet. Mon vol aller (sur Air India) a Mumbai pour destination ; de là, je prendrai un autre avion pour Kolkata. J'ai prévu de passer par le Bengale occidental, l'Orissa, l'Andhra Pradesh, le Karnataka et enfin le Maharashtra avant de prendre mon vol retour. Si mon parcours inclura certainement Kolkata, Puri, Bhubaneshwar et Konarak, les trois principaux sites touristiques de l'Orissa, providentiellement très proches les uns des autres, Tirumala, Hampi et Hyderabad, il me reste encore à préciser un peu les étapes intermédiaires, les numéros des trains à prendre, etc.

La procédure de demande de visas indiens depuis la France a changé le premier février 2008. C'est maintenant une entreprise, VFS Global, qui est chargée de la collecte des demandes de visas 1, mais c'est bien sûr toujours l'ambassade de l'Inde à Paris qui les traite. Peut-être que le contraste est moins marqué lors des périodes de grande affluence, mais il est dorénavant presque devenu agréable de faire une demande de visa. Cependant, concernant le coût, il faut ajouter 12€ de frais.

Situé au 42, rue de Paradis, les locaux, plutôt vastes, offrent de nombreux sièges permettant d'attendre son tour. Ces sièges étant harmonieusement disposés, l'attente est plus confortable qu'à l'ambassade. Après avoir franchi la porte coulissante, une ou plusieurs personnes contrôlent que les demandeurs ont les pièces nécessaires, que les photos sont bien collées ; une fois que tout semble en ordre, un numéro d'attente leur est remis. S'il manque une photocopie ou que les photographies ne sont pas collées sur le formulaire, le quidam est envoyé dans un coin où il peut trouver de la colle, un photomaton et une photocopieuse. La présence de tubes de colle m'a aussitôt fait penser aux bureaux de poste indiens où, les timbres n'étant pas autocollants, il y a toujours un récipient muni d'une mouillette servant à recueillir un peu d'un fluide visqueux n'ayant guère le caractère des choses qui collent.

Je n'ai pas eu à attendre plus d'une vingtaine de minutes avant de me voir attribuer un guichet où je puisse déposer ma demande de visa. L'employée s'est excusée de ce que sa collègue de l'accueil m'eût fait faire une photocopie superflue de mon formulaire et y coller une photographie. J'ai payé par carte, ce qui n'était pas possible à l'ambassade.

Petit bémol : le site Internet n'est pas très bien fait. Il laisse entendre que pour remplir le formulaire, il faut passer par le formulaire en ligne, ce qui n'est pas vrai. Ce qui est plus pénible, c'est que ce formulaire (visant à produire un formulaire rempli téléchargeable au format PDF) est complètement buggé. Après avoir l'avoir rempli consciencieusement, j'ai cliqué sur Submit et me suis pris un message d'erreur Please enter A valid characters (sic). Ne voyant pas ce que mes caractères pouvaient bien avoir d'invalides si on excepte le tréma de mon prénom, j'ai dû fouiner dans le source JavaScript pour comprendre que la ponctuation, les virgules, chiffres, tirets et autres caractères anodins étaient interdits. Quand il est demandé de donner des details sur les précédents séjours en Inde en utilisant environ une septantaine de caractères au maximum, la contrainte ci-dessus devient vraiment pénible si on veut mentionner qu'on n'a pas uniquement bénéficié de visas touristiques dans le passé.

Malgré tout, il y a aussi du bon du côté du site Internet puisqu'il permet de suivre la progression du traitement de la demande. Dès lundi soir, j'ai pu voir que mon dossier avait été transmis à l'ambassade de l'Inde. Mardi soir, j'ai su que je pouvais passer récupérer mon passeport à partir de mercredi, un jour de mieux que le délai qui m'avait été donné.

Je dispose maintenant d'un visa de tourisme valable jusqu'au 7 avril 2013. Jusqu'à cette date, je n'ai pas besoin de demander un visa à chaque fois pourvu que je ne séjourne pas plus de 3 mois de suite en Inde. La limitation à 3 mois est assez étonnante, puisque le visa standard est valable six mois. Je n'ai pas trouvé de source officielle (si ce n'est celles émanant de l'entreprise VFS Global) au sujet cette limitation à trois mois, mais cela m'importe peu puisque cela devrait me suffire très largement. Je me suis un peu plus inquiété de la mention Registration required within 14 days of arrival in India for visas valid for more than 180 days. Après avoir épluché le site du bureau of immigration, je crois avoir compris que je n'aurai pas de formalité supplémentaire à faire, à moins que je ne veuille rester plus que 180 jours de suite en Inde (en revanche, pour un séjour de N jours avec N compris entre 90 et 180, c'est mystère et boule de gomme). En tout cas, le temps est révolu où, selon Alexandra David-Néel, chacun de nous pouvait parcourir la terre à son gré.

[1] Dans certaines situations très particulières, il faut s'adresser directement à l'ambassade.

Lien permanent — Commentaires


Cette page ne contient que les entrées du mois d'avril 2008. Les entrées les plus récentes se trouvent . Vous pouvez aussi naviguer vers mars 2008 ou mai 2008.

Date de génération : 2017-06-20 08:17+0200 ― Mentions légales.