Weblog de Joël Riou

« Natalie Dessay et Philippe Cassard à Pleyel | Programme Gershwin pour l'Orchestre de Paris »

Winterreise (Goerne/Eschenbach) à Pleyel

2012-02-29 02:17+0100 (Orsay) — Culture — Musique

Salle Pleyel — 2012-02-28

Matthias Goerne, baryton

Christoph Eschenbach, piano

Winterreise (Schubert)

Le concert a bizarremment commencé avec plus de quinze minutes de retard. Même dans une gare indienne, on aurait le droit à un petit message Gāṛī number 12345 ā rahī hai. Non, le seul indice que cela allait finalement commencer a été la voix enregistrée annonçant la défense de photographier et lors des saluts, quelques contrevenants se feront effectivement réprimander.

Les préventions que j'avais envers le pianiste Christoph Eschenbach se sont provisoirement envolées pendant le premier Lied Gute Nacht. J'ai cependant retrouvé la voix quelque peu essoufflée de Matthias Goerne et ses grosses respirations sonores qui m'avaient déjà gêné lorsque les mêmes avaient interprété La Belle Meunière en novembre dernier.

Mon impression s'est par la suite inversée. J'ai ainsi véritablement apprécié la voix de Goerne que j'ai préférée lorsqu'elle s'évanouissait dans le dernier Lied plutôt que dans les moments où elle se faisait très forte. Il a été très à l'aise lors de certaines longues phrases, et aussi, quels beaux graves !

Je n'ai pourtant toujours pas aimé écouter le piano tel que joué par Eschenbach, souvent brutal, souvent trop lent au point que la mélodie semblait parfois disparaître. Surtout, sa façon d'utiliser la pédale m'a énervé. Je ne sais si c'est parce qu'il relâcherait celle-ci trop doucement, mais trop souvent, à la fin d'une note tenue, c'est comme si les étouffoirs avant de venir accomplir leur fonction venaient titiller la corde en dénaturant le son émis jusque là. Klari me suggère que c'est peut-être la faute du piano, mais le problème ayant déjà été manifeste la dernière fois, il eût sans doute été possible d'y remédier entretemps.

Ailleurs : Klari, Paris Broadway, Palpatine.

Lien permanent


Commentaires

1. 2012-02-29 17:13+0100 (elendae)

Pelléas et Mélisande a commencé avec presque 10mn de retard à Bastille hier soir également. On attendait visiblement un VIP du rang 15.

Moi je n'ai entendu qu'une fois Goerne et il avait la crève (Mathis l'an dernier à Bastille). Je l'ai même vu se mettre dos au public pour se pschiter discrètement le nez, le pauvre !! Compte-tenu des circonstances je l'avais trouvé pas trop mal, mais ça nécessiterait un deuxième essai !


Vous pouvez poster un commentaire grâce au formulaire ci-dessous.

Nom ou surnom (obligatoire) :
Adresse email (facultative, n'apparaîtra pas publiquement sur ce site) :
Site Web (facultatif) :
Faire conserver ces coordonnées par mon navigateur ?
Pour montrer que vous n'êtes pas un robot stupide, veuillez recopier les chiffres 12626, dans l'ordre inverse :
Le commentaire (de grâce, évitez le SMS-speak) :

Ne mettez que du texte dans les commentaires ; vous pouvez néanmoins insérer des liens en saisissant par exemple <URL: http://www.google.fr/ > (à savoir « <URL: », une espace, l'URL proprement dite, une espace, et enfin « > ».

Date de génération : 2018-02-13 08:46+0100 ― Mentions légales.