Weblog de Joël Riou

« Bizet par les Hongrois | Mahabharata au Quai Branly »

Don Giovanni par les Hongrois

2013-02-09 15:47+0100 (Orsay) — Culture — Musique — Opéra — Budapest

Magyar Állami Operaház, Budapest — 2013-02-01

Csaba Szegedi, Don Giovanni

Klára Kolonits, Donna Anna

Dovlet Nurgeldiyev, Don Ottavio

Géza Gábor, Il Commendatore

Beatrix Fodor, Donna Elvira

Gábor Bretz, Leporello

Marcell Bakonyi, Masetto

Júlia Hajnóczy, Zerlina

György Vashegyi, direction musicale

Gianfranco De Bosio, mise en scène

Andrea P. Merlo, chorégraphie

Nana Cecchi, décors et costumes

Don Giovanni, Mozart.

À peine arrivé à mon appartement à Budapest le vendredi 1er février, j'ai fait le plein de provisions dans un supermarché près de la place de l'Oktogon et me suis dirigé vers l'Opéra national hongrois qui de l'extérieur a un petit air d'Opéra Garnier :

Magyar Állami Operaház

La salle est extrêmement belle. On y trouve un magnifique escalier :

Magyar Állami Operaház

Magyar Állami Operaház

Le plafond n'est pas mal non plus :

Magyar Állami Operaház

Cependant, alors qu'à Paris la salle de spectacle proprement dite n'occupe qu'une petite partie du volume du bâtiment, le bâtiment du Magyar Állami Operaház n'est qu'un fin masque enveloppant la salle. N'espérez pas y boire ou manger quelque chose à l'entr'acte, les bars sont assez inaccessibles (c'est pire qu'au Châtelet, c'est dire !). Je n'ai donc pas essayé de franchir la porte donnant sur le grand foyer que l'on aperçoit au fond de la photographie ci-dessous. Je me suis réfugié aux étages supérieurs dont les couloirs étroits étaient moins encombrés.

Magyar Állami Operaház

Pour environ 15€, j'ai eu une bonne place au deuxième rang d'une première loge côté gauche (Földszint páholy bal).

Magyar Állami Operaház

Magyar Állami Operaház

Même quand les trois dames du premier rang ont pris place, je voyais relativement bien. À savoir : les Hongrois ne font pas semblant de s'habiller quand ils vont à l'Opéra !

Ma raison principale pour aller à l'Opéra ce soir-là était de visiter ce bâtiment, ce qui m'a procuré une grande satisfaction. Accessoirement, j'ai aussi assisté à une représentation de l'opéra Don Giovanni.

La production est très traditionnelle. Le décor est unique, mais comme ce mur placé au fond de la scène doit participer à l'acoustique de la représentation, je ne m'en plaindrai pas trop. Certains déplacement d'éléments de décor se font alors que les machinistes sont visibles. Les costumes sont d'une époque indéterminée dans laquelle semblaient évoluer les personnages de tous les opéras italiens dans les vieux films d'archives.

Le début de l'opéra m'enthousiasme puisque j'ai l'impression d'y distinguer un semblant de direction d'acteurs (notamment dans les scènes avec Donna Anna), mais j'aurai un peu plus de mal à apprécier la suite, d'autant plus que mes souvenirs du livret de l'opéra étaient assez réduits et que les surtitres en hongrois uniquement et le texte chanté en italien ne m'ont pas permis de saisir tous les détails.

Si l'interprétation musicale de l'orchestre ne m'a pas paru inoubliable, j'ai beaucoup aimé les voix des chanteurs et la proximité que la configuration de la salle permet avec le public (au moins pour la partie du public à laquelle j'appartenais). Deux passerelles enjambent la fosse d'orchestre et débouchent sur les allées du parterre. Les entrées et sorties des chanteurs peuvent ainsi se faire par ces passages et il n'était pas rare que les airs soient chantés depuis ces passerelles. Qu'il était agréable d'entendre des chanteurs interpréter leurs airs dans une salle dont l'acoustique les dispense de forcer leur voix.

J'ai aimé tous les interprètes des rôles masculins, et tout particulièrement Csaba Szegedi (Don Giovanni) et Gábor Bretz (Leporello). Chez les dames, ma préférence va à Klára Kolonits (Donna Anna) et à l'espiègle Júlia Hajnóczy (Zerlina).

Magyar Állami Operaház

J'ai mangé et bu jusqu'à la dernière goutte une excellente soupe au Zsákbamacskához à l'issue de la représentation :

Zsákbamacskához

Cliquer ici pour voir les autres photographies que j'ai faites à l'Opéra ce jour-là.

Voilà, c'était le dernier de mes billets sur le week-end que j'ai passé à Budapest. J'ai déjà mon billet d'avion pour le prochain !

Lien permanent


Commentaires

1. 2013-02-13 12:14+0100 (régis)

Difficile de ne pas retourner à Budapest quand on y est allé une fois... je n'ai jamais été déçu par une représentation à l'Opéra. Que projettes-tu d'aller entendre?

2. 2013-02-13 13:08+0100 (Joël)

J'irai écouter Parsifal <URL: http://mupa.hu/en/program/wagner-parsifal-2013-06-14_16-00-bbnh >, Les Maîtres Chanteurs de de Nuremberg (au Mupa) et peut-être aussi voir un ballet à l'Opéra.


Vous pouvez poster un commentaire grâce au formulaire ci-dessous.

Nom ou surnom (obligatoire) :
Adresse email (facultative, n'apparaîtra pas publiquement sur ce site) :
Site Web (facultatif) :
Faire conserver ces coordonnées par mon navigateur ?
Pour montrer que vous n'êtes pas un robot stupide, veuillez recopier les chiffres 78692, dans l'ordre inverse :
Le commentaire (de grâce, évitez le SMS-speak) :

Ne mettez que du texte dans les commentaires ; vous pouvez néanmoins insérer des liens en saisissant par exemple <URL: http://www.google.fr/ > (à savoir « <URL: », une espace, l'URL proprement dite, une espace, et enfin « > ».

Date de génération : 2018-02-13 08:46+0100 ― Mentions légales.