Weblog de Joël Riou

« Prix Biblioblog 2011 | Opéra de Paris 2011/2012 »

Cendrillon à l'Opéra Comique

2011-03-08 02:08+0100 (Orsay) — Culture — Musique — Opéra

Opéra Comique — 2011-03-07

Blandine Staskiewicz, Cendrillon

Michèle Losier, Le Prince Charmant

Eglise Gutiérrez, La Fée

Ewa Podleś, Mme de la Haltière

Laurent Alvaro, Pandolfe

Aurélia Legay, Noémie

Salomé Haller, Dorothée

Laurent Herbaut, Le Roi

Vincent de Rooster, Le Doyen de la Faculté

Julien Neyer, Le Surintendant des plaisirs

Paul-Henri Vila, Le Premier Ministre

Elizabeth Calleo, Sylvaine Davené, Leila Zlassi, Claire Delgaro-Boge, Caroline ChampyTursun, Sophie Van de Woestyne, Six Esprits

Luciana Dariano, Alex Sander Dos Santos, Ana Mariolani, Danila Massara, Gudrun Skamletz, Danseurs

Orchestre et Chœur des Musiciens du Louvre-Grenoble

Marc Minkowski, direction musicale

Benjamin Lazar, mise en scène

Louise Moaty, collaboration à la mise en scène

Cécile Roussat et Julien Lubeck, chorégraphie

Adeline Caron, scénographie

Alain Blanchot, costumes

Christophe Naillet, lumières

Mathilde Benmoussa, maquillage

Thierry Collet, effets spéciaux

Micholas Jenkins, assistant musical et chef de chœur

Malanda Loumouamou, assistante scénographie

Nathalie Dang et Marine Thoreau La Salle, chefs de chant

Cendrillon, Massenet

J'espère que je n'assisterai pas de sitôt à une représentation d'un opéra aussi mauvais que ce Cendrillon de Massenet. Par rapport à Werther et Manon, la musique est franchement mauvaise. Le livret n'est pas mieux. C'est d'un niveau de niaiserie que je n'imaginais pas voir sur une scène d'opéra. Les effets manquent de finesse et de subtilité. Certes, il est évident que tout a été conçu spécialement pour le public de 1899 afin de déclencher des rires avec le personnage ridicule de Madame de la Haltière, des larmes lors d'une lamentation pathétique façon bondieuserie, l'admiration pour les vocalises insensées et complètement gratuites de la Fée.

Heureusement que la scénographie est féérique, avec de jolis effets spéciaux tournant autour des lumières électriques (qui étaient une nouveauté à l'époque de la création). Par exemple, j'ai bien aimé la scène du Chêne des Fées où Cendrillon et le Prince Charmant sont séparés par un rideau semi-opaque sur lequel un réseau de lumières représente l'arbre.

Fuyant le cirque général, les seuls personnages en lesquels je pouvais trouver refuge lors du premier acte étaient ceux de Cendrillon (Blandine Staskiewicz) et du Prince Charmant (chanté par la soprano Michèle Losier). Puis au troisième acte, je me régalerai avec le Pandolfe semi-incestueux de Laurent Alvaro, qui a d'ailleurs à un moment donné un passage parlé accompagné par l'orchestre, dépareillant avec les plus usuels récitatifs chantés. J'ai vu avec plaisir Blandine Staskiewicz pour la première fois dans un premier rôle manifestement très exigeant. (Je ne doute pas que son interprétation est très différente de celle de Judith Gauthier, les deux chanteuses alternant.)

Malgré l'aspect visuel féérique (les mouvements chorégraphiques et les scènes véritablement dansées, avec même des pointes !) et des chanteurs enthousiasmants, je suis très déçu par cet opéra qui ne m'a procuré aucune émotion. Bref, sur des sujets voisins, je préfère très largement The Fairy Queen (Purcell) et La Cenerentola (Rossini).

Lien permanent


Commentaires

1. 2011-03-08 08:29+0100 (Madama Abricot)

Mais c'est de l'opéra comique !!!


Vous pouvez poster un commentaire grâce au formulaire ci-dessous.

Nom ou surnom (obligatoire) :
Adresse email (facultative, n'apparaîtra pas publiquement sur ce site) :
Site Web (facultatif) :
Faire conserver ces coordonnées par mon navigateur ?
Pour montrer que vous n'êtes pas un robot stupide, veuillez recopier les chiffres 51635, dans l'ordre inverse :
Le commentaire (de grâce, évitez le SMS-speak) :

Ne mettez que du texte dans les commentaires ; vous pouvez néanmoins insérer des liens en saisissant par exemple <URL: http://www.google.fr/ > (à savoir « <URL: », une espace, l'URL proprement dite, une espace, et enfin « > ».

Date de génération : 2018-02-13 08:46+0100 ― Mentions légales.