Weblog de Joël Riou

« Le Triptyque à Bastille | Thomas Quasthoff à Pleyel »

Paquita à Garnier

2010-10-23 00:35+0200 (Orsay) — Culture — Musique — Danse

Opéra Garnier — 2010-10-22

Édouard-Marie-Ernest Deldevez et Ludwig Minkus, musique, adaptée et orchestrée par David Coleman et adaptée par John Lanchbery

Paul Foucher, Joseph Mazilier, livret

Pierre Lacotte, adaptation d'après Joseph Mazilier (1846) et Marius Petipa (1881)

Luisa Spinatelli, décors et costumes

Philippe Albraic, lumières

Philippe Hui, direction musicale

Marie-Agnès Gillot, Paquita

Karl Paquette, Lucien d'Hervilly

Vincent Chaillet, Iñigo

Guillaume Charlot, Don Lopez de Mendoza

Eve Grinsztajn, Doña Serafina

Emmanuel Hoff, Le Général, Comte d'Hervilly

Béatrice Martel, La Comtesse

Myriam Ould-Braham, Mélanie Hurel, Marc Moreau, Pas de trois

Ballet de l'Opéra

Élèves de l'École de danse de l'Opéra

Orchestre de l'Opéra national de Paris

Paquita, ballet en deux actes

C'est la première fois que je vois un ballet pseudo-narratif. Il y a une bien histoire. Paquita a été enlevée toute jeune par des Gitans, elle tombe amoureuse de Lucien d'Hervilly, qui est venu à Saragosse avec son père le Comte d'Hervilly pour faire poser une pierre en mémoire de son frère assassiné ainsi que sa femme et sa fille. Paquita parvient à sauver Lucien de la tentative de meurtre de son maître Iñigo commanditée par Don Lopez de Mendoza. Ils sont arrêtés alors que les Hervilly célèbrent un bal. En voyant un tableau représentant le défunt frère du Comte, elle reconnait la personne qui figure sur un médaillon qu'elle a toujours gardé. C'est son père. Rien ne s'oppose à ce qu'elle épouse Lucien...

Pourtant, l'action proprement dite occupe une durée très réduite par rapport à la durée du ballet. Le premier tableau du premier acte contient principalement tout un tas de danses espagnoles. On verra notamment des hommes exécuter la danse des manteaux, tels des toréadors. Des danseuses feront tinter des tambourins, etc. Après l'entr'acte, dix minutes à peine s'étaient écoulées que la situation était tout à fait dénouée. La grosse demi-heure restante ne raconte plus rien si ce n'est le bonheur des futurs époux.

On trouve néanmoins de fort beaux passages dansés, solos, pas de deux, pas de trois, ensembles. Dans les deux rôles principaux, Marie-Agnès Gillot (Paquita) et Karl Paquette (Lucien d'Hervilly) sont impressionnants. C'est d'ailleurs la première fois que je vois cette danseuse (étoile) dans un ballet classique (jusques alors, je ne l'avais vue que dans des chorégraphies de Bausch/Millepied/McGregor). En plus de danser très bien et de réaliser une performance physique étonnante, elle se révèle aussi bonne comédienne. Vincent Chaillet est très convaincant en Iñigo.

Plus que d'ordinaire dans les ballets classiques, les applaudissements du public interrompent la (pseudo-)action de façon à pousser les danseurs à faire des saluts. C'est probablement en partie lié au fait que la fin des différents numéros musicaux (et des différentes séquences qui les composent) semble construite de façon à déclencher des applaudissements. Cela dit, à partir du moment où il n'y a pas à craindre de coupure dans l'histoire, je ne vois pas d'inconvénient à saluer l'exploit athlétique des danseurs !

Dans certains passages physiquement très difficiles, je ne dirais pas que j'aie trouvé la chorégraphie très belle, parce que parfois quelque peu répétitive. Mais l'ensemble était saisissant, comme la danse des manteaux, le pas de trois du premier acte (Myriam Ould-Braham, Mélanie Hurel, Marc Moreau) et tout le deuxième acte (où l'en trouve entre autres un ensemble avec de jeunes élèves de l'école de danse).

Je m'aperçois aujourd'hui seulement du fait que les feuillets contenant les distributions donnés par les ouvreuses n'étaient pas fiables à 100%. Ainsi, ce soir, j'ai eu la surprise de voir Mathilde Froustey dans un groupe de huit danseuses lors du grand pas, ce qui n'apparaissait pas dans la distribution.

Lien permanent


Commentaires

1. 2010-10-27 10:59+0200 (Le Petit Rat)

bonjour,

Mathilde Froustey vient de se blesser, les distributions devaient être imprimées avant sa blessure puisque cela a eu lieu à la générale.

Les saluts sont tous programmés et minutés. On le voit en répétition.

Complètement d'accord avec vous sur Vincent Chaillet.

2. 2010-10-27 17:00+0200 (Joël)

Merci pour l'information. C'est bizarre parce qu'elle a déjà dansé lors de plusieurs représentations post-générale. J'espère qu'elle pourra danser le pas de trois le 4 novembre...

3. 2010-11-04 23:23+0100 (Joël)

Après l'avoir vu une deuxième fois (depuis une place « debout »), j'ai mieux aimé. J'avais pris cette place pour voir Mathilde Froustey dans le pas de trois, mais elle a été remplacée ce soir par Mélanie Hurel :-(


Vous pouvez poster un commentaire grâce au formulaire ci-dessous.

Nom ou surnom (obligatoire) :
Adresse email (facultative, n'apparaîtra pas publiquement sur ce site) :
Site Web (facultatif) :
Faire conserver ces coordonnées par mon navigateur ?
Pour montrer que vous n'êtes pas un robot stupide, veuillez recopier les chiffres 22649, dans l'ordre inverse :
Le commentaire (de grâce, évitez le SMS-speak) :

Ne mettez que du texte dans les commentaires ; vous pouvez néanmoins insérer des liens en saisissant par exemple <URL: http://www.google.fr/ > (à savoir « <URL: », une espace, l'URL proprement dite, une espace, et enfin « > ».

Date de génération : 2018-02-13 08:46+0100 ― Mentions légales.