Weblog de Joël Riou

« Brahms par les Solistes des Berliner Philharmoniker #3 et #4 | Bartók-Maraton II/IV/VI/VIII/X »

Planning de février 2013

2013-01-28 13:50+0100 (Orsay) — Culture — Musique — Opéra — Danse — Planning

Mon programme de spectacles pour le mois de février est assez démentiel, mais si j'assisterai à plus de spectacles que le mois de février compte de jours, j'aurai tout de même 11 jours sans spectacle !

  • 1er février 2013 (Magyar Állami Operaház, Budapest) : Si le transfert depuis l'aéroport le permet, je profiterai de cette première soirée à Budapest pour visiter l'Opéra d'État hongrois, qui mérite certainement une visite touristique pour lui-même, laquelle sera agrémentée d'une représentation de Don Giovanni. On peut imaginer pire couplage !
  • 2 février 2013 (Művészetek Palotája, Budapest) : Un mathématicien ayant fait sa thèse à Budapest m'a vivement conseillé d'assister à un concert d'orgue au Palais des Arts. Cet orgue peut être admiré sur cette page et aussi sur cette vidéo façon 2001: A Space Odyssey. L'orgue sera utilisé dans la symphonie en sol mineur de Dupré. Dans ce programme franco-hongrois de l'orchestre symphonique de Szeged, je pourrai aussi entendre la deuxième suite de L'Arlésienne (Bizet) et une messe sur le mode phrygien (~Raga Bhairavi) de László Lajtha.
  • 3 février 2013 (Művészetek Palotája, Budapest) : Une toute petite onzaine d'heures de Bartók... Ne cherchez pas la version anglaise de la page annonçant le programme de ce Bartók-maraton, elle n'existe pas. Grâce à cette négligence, j'ai pu me faire un petit lexique hongrois : hegedű (violon), zongora (piano), etc. À partir de vonósnégyes (quatuor à cordes), j'ai même pu former mon tout premier mot hongrois : vonósötös (quintette à cordes).
  • 5 février 2013 (Salle Pleyel) : En raison de la concurrence d'autres salles de spectacles parisiennes, j'ai raté tous les concerts Colonne depuis le début de l'année. J'aurai là l'occasion de réentendre cet orchestre, notamment dans la Symphonie nº1 de Chostakovitch.
  • 7 février 2013 (Salle Pleyel) : J'avais beaucoup aimé le programme de l'Orchestre dirigé par Juraj Valčuha l'année dernière. J'ai donc tout naturellement intégré ce concert à mon abonnement.
  • 8 février 2013 (Théâtre des Champs-Élysées) : Le récital parisien annuel d'une de mes chanteuses préférées, Joyce DiDonato.
  • 9 février 2013 (Cité de la musique) : De peur d'être déçu, je ne sais pas s'il est raisonnable d'espérer que le Sextuor à cordes nº1 de Brahms au programme de ce concert sera aussi merveilleux que lors des concerts de musique de chambre du Philharmonique de Berlin. Au pire, je pourrai me consoler avec le reste du programme de ce concert des Dissonances.
  • 10 février 2013 (17h) (Quai Branly) : Dans le métro, une affiche contenant le mot Mahabharata a attiré mon regard. D'après la liste des personnages mentionnés dans la distribution, ce spectacle du Shizuoka Performing Arts Center est en réalité centré sur un beau conte raconté par un sage aux Pandava pendant leur exil en forêt dans le troisième livre de la grande épopée indienne. Je ne sais pas si c'est pour attirer le public que le spectacle a été ainsi nommé. Pour ma part, j'aurais été tout autant intéressé si j'avais lu Histoire de Nala et Damayanti sur l'affiche. La comparaison de cette affiche et de la couverture de la bande dessinée indienne Amar Chitra Katha sur ce sujet permet de mesurer la différence entre les univers visuels !
    Couverture de la version Amar Chitra Katha de Nala et DamayantiAffiche du spectacle Mahabharata
  • 10 février 2013 (20h) (Théâtre des Champs-Élysées) : Varèse !
  • 11 février 2013 (Théâtre des Champs-Élysées) : Janáček !
  • 12 février 2013 (Salle Pleyel) : Je n'ai pas vu le chef René Jacobs en concert depuis une éternité : c'était il y a sept ans dans Solomon de Händel. J'aurai le plaisir de le retrouver ce chef pour l'adorable oratorio Il trionfo del Tempo e del Disinganno du même compositeur.
  • 13 février 2013 (Conservatoire national supérieur de musique et de danse de Paris) : En février 2009, un voyage en Inde m'avait empêché d'aller voir Yvonne, princesse de Bourgogne de Philippe Boesmans. Lors de cette représentation, j'écouterai l'opéra Reigen de ce compositeur et je mettrai les pieds dans une salle de spectacle que je ne connais pas. N'ayant plus d'enthousiasme pour me rendre à l'Opéra Bastille, je suis ravi de trouver ainsi des occasions d'aller voir ailleurs des opéras.
  • 15 février 2013 (Opéra Garnier) : J'ai beaucoup envie de revoir Kaguyahime, ce ballet qui m'avait tellement plu en 2010, et ce d'autant plus qu'en principe ce sera Alice Renavand qui interprètera le rôle principal.
  • 16 février 2013 (Cité de la musique) : J'espère que l'ensemble Intercontemporain saura me faire apprécier les quatre compositeurs programmés (Grisey/Pauset/Boulez/Manoury). En principe, c'est Boulez qui dirige, mais il a beaucoup annulé ces derniers temps en raison de problèmes aux yeux.
  • 22 février 2013 (Salle Pleyel) : En 2011, j'avais apprécié un concert du Philharmonique de Radio France dirigé par Jukka-Pekka Saraste, c'est une raison d'aller à ce concert Carter/Stravinski/Bartók/Janáček. Une autre est la présence du pianiste Pierre-Laurent Aimard que je n'ai encore jamais eu l'occasion d'entendre en concert.
  • 23 février 2013 (17h30) (Salle Cortot) : Globalement, à une exception près, les concerts de musique de chambre de l'Orchestre de chambre de Paris à Cortot m'ont donné de grandes satisfactions. Récemment, la carte blanche à Thomas Zehetmair autour du septuor pour cordes et vents en mi bémol de Beethoven m'a ébloui. J'espère que ce concert me plaira autant.
  • 23 février 2013 (20h) (Opéra Comique) : Hélène Collerette, violon solo du Philharmonique de Radio France, dirige ce concert Mozart dans lequel les solistes seront la flûtiste Magali Mosnier et le harpiste Xavier de Maistre.
  • 26 février 2013 (Théâtre des Champs-Élysées) : L'Orchestre de Chambre de Paris, qui était en très grande forme lors de leur concert Mozart/MacMillan/Schubert avec François Leleux, jouera une de mes œuvres vocales préférées, le Magnificat de Bach, ainsi que la suite pour orchestre nº2 (la flûtiste soliste étant Marina Chamot-Leguay). Au programme également, le Credo de MacMillan, dont j'avais apprécié le concerto pour hautbois.
  • 28 février 2013 (Cité de la musique) : Haydn, Szymanowski et Brahms par l'Orchestre de Paris dirigé par Paavo Järvi, exceptionellement à la Cité de la Musique.

Lien permanent


Commentaires

1. 2013-02-01 02:23+0100 (Hugo)

Le cardinal de l'intersection de nos programmes est grand ce mois ! On devrait se voir les 5, 7, 11, 12, 15, 22, et 23. À bientôt !

2. 2013-02-01 07:49+0100 (Joël)

Fais un bon voyage à Londres !

3. 2013-02-01 10:35+0100 (Hugo)

Et toi à Budapest !

4. 2013-02-04 15:45+0100 (régis)

Rassure-moi, tu vas quand même faire un tour chez Gerbeaud?

5. 2013-02-04 20:44+0100 (Joël)

> Rassure-moi, tu vas quand même faire un tour chez Gerbeaud?

J'ai eu ma ration de pâtisseries, mais pas chez Gerbeaud, qui est un peu cher... (Comme les bains Gellért : 5500 forints !)


Vous pouvez poster un commentaire grâce au formulaire ci-dessous.

Nom ou surnom (obligatoire) :
Adresse email (facultative, n'apparaîtra pas publiquement sur ce site) :
Site Web (facultatif) :
Faire conserver ces coordonnées par mon navigateur ?
Pour montrer que vous n'êtes pas un robot stupide, veuillez recopier les chiffres 65167, dans l'ordre inverse :
Le commentaire (de grâce, évitez le SMS-speak) :

Ne mettez que du texte dans les commentaires ; vous pouvez néanmoins insérer des liens en saisissant par exemple <URL: http://www.google.fr/ > (à savoir « <URL: », une espace, l'URL proprement dite, une espace, et enfin « > ».

Date de génération : 2023-02-12 11:34+0100 ― Mentions légales.