Weblog de Joël Riou

« Dernier jour à Mumbai | Cybercity »

Pune

2011-07-26 15:36+0530 (पुणे) — Voyage en Inde X

Lundi matin, j'ai pris l'Udyan Express à VT pour Pune. Je suis retourné au National Hotel, situé près de la gare, comme la dernière fois. Au cours de l'après-midi, je suis allé visiter le musée des cultures tribales. En 2007, il était en travaux. Cette fois-ci, il était bien ouvert, et le prix du ticket pour les étrangers a été multiplié par 20. En Inde, pour 200 roupies, d'habitude, on n'est pas très loin de pouvoir entrer dans un site classé au patrimoine mondial de l'Unesco. Même si la collection présentée est originale et peut-être unique en Inde, c'est quand même un peu cher. Certaines parties du musée rappellent quelques œuvres présentées au Quai Branly en 2010 dans l'exposition Autres maîtres de l'Inde, créations contemporaines des Adivasi, en particulier des peintures de la tribu Warli. On trouve aussi des instruments de musique, des objets de la vie courante, des bijoux, etc. Dans une des salle on trouve un grand nombre de masques (en bois) colorés représentant des divinités (qui semblent empruntées au panthéon hindou). Parmi eux, un masque avec 9 têtes additionnelles pour représenter Rawan (Ravana). Ces masques viennent aussi de la tribu Warli et d'autres tribus de la région.

Dans la soirée, je suis allé dîner avec Anuj, dont j'avais fait la connaissance à Indore où il étudiait. Il travaille depuis un an et demi dans une entreprise informatique de Pune et il m'a emmené sur sa moto dans un restaurant où est servi un extraordinaire thali du Maharashtra...

Aujourd'hui, je suis allé visiter Shaniwar Wada, une enceinte fortifiée dont j'avais rechigné à payer le billet d'entrée il y a quatre ans. Il n'y a rien d'extraordinaire à l'intérieur. On voit simplement quelques fontaines (hors d'usage) et quelques espaces verts, et il est possible de monter sur le chemin qui fait le tour du fort.

En continuant ma route vers le Sud, je suis arrivé devant un très spectaculaire temple de Ganesh (le bâtiment à plusieurs étages n'est pas convexe...). Il faut faire le tour par le gauche pour entrer dans la file d'attente. L'intérieur (que l'on discerne déjà depuis la rue) est entièrement couvert d'argent ou d'or. La divinité est assez imposante aussi, mais le matériau dans lequel elle est faite est moins riche. Cela ne m'étonnerait pas que cette idole ait vocation a être jeté dans la rivière en procession dans quelques semaines. À l'extérieur du temple, c'était une souris qui veillait sur la divinité (il est très courant de voir le buffle Nandi surveiller un temple de Shiva, mais pour d'autres divinités, il me semble que c'est moins courant). Parmi les autres curiosités, au moment de passer devant la divinité, les fideles appuyent leur tête sur une marque de pieds gravée (dont j'ignore la pointure et le nom du propriétaire).

J'ai continué vers le Sud, ai mangé un Masala Dosa, puis ai visité le temple Shri Siddivinayak Mandir, un temple de Ganesh, situé dans le jardin Saras Baug. Je n'avais vu de noms approchant celui de Vinayak que dans le Tamil Nadu où c'est le nom standard pour les temples de Ganesh.

Encore plus au Sud, je suis monté au sommet d'une toute petite colline où se trouve un temple de Parvati. En fait, c'est tout un complexe avec plusieurs temples de tailles respectables. Cela commence par une forme du couple Vishnu-Lakshmi présente dans le temple Shri Vittala-Rakhumai Mandir. Sur le mur, de part et d'autre des divinités sont représentés Hanuman et Garuda, ce dernier tenant un serpent (sans doute pour le manger puisque Garuda est connu pour être un mangeur de serpents).

En continuant sur la gauche, on arrive à un temple de Kartik, de style dravidien. Sur le mur à côté du temple, on peut voir plusieurs illustrations de la vie de cette divinité à six têtes. Un peu plus loin, un temple de couleur orange est dédié à Vishnu-Narayan, que l'on voit porter le disque et la conque. Sur le côté, les dix avatars canoniques de Vishnu sont représentés.

Complètement de l'autre côté, on peut accéder au temple de Parvati proprement dit. Quatre mini-temples à l'intérieur de l'enceinte sont dédiés à Surya, Ganapati, Bhavani-Mata (protégée par un lion) et Vishnu. Pour cinq roupies, on peut monter sur le rebord du mur d'enceinte et ses terasses qui offrent une belle vue sur la ville de Pune.

Pour finir, j'ai visité le petit musée Peshwa (10 roupies) qui contient ce qu'on peut attendre d'un musée consacré à une ancienne famille royale. On y trouve par exemple quelques palanquins, mais aussi quelques manuscrits sanskrits.

Lien permanent


Commentaires

Vous pouvez poster un commentaire grâce au formulaire ci-dessous.

Nom ou surnom (obligatoire) :
Adresse email (facultative, n'apparaîtra pas publiquement sur ce site) :
Site Web (facultatif) :
Faire conserver ces coordonnées par mon navigateur ?
Pour montrer que vous n'êtes pas un robot stupide, veuillez recopier les chiffres 44972, dans l'ordre inverse :
Le commentaire (de grâce, évitez le SMS-speak) :

Ne mettez que du texte dans les commentaires ; vous pouvez néanmoins insérer des liens en saisissant par exemple <URL: http://www.google.fr/ > (à savoir « <URL: », une espace, l'URL proprement dite, une espace, et enfin « > ».

Date de génération : 2021-02-27 10:39+0100 ― Mentions légales.