Weblog de Joël Riou

« Premier jour à Vadodara | Accueil à Jalgaon »

Champaner

2007-08-21 11:23+0530 (વડોદરા) — Voyage en Inde IV

Ç'aurait pu être mieux.

Hier, j'ai passé toute la journée sur le site de Champaner, classé au patrimoine mondial de l'Unesco, à quelques dizaines de kilomètres de Vadodara. Après avoir eu quelque difficulté à trouver mon bus (ici, tout est écrit en gujarati, et quand j'essaie de me renseigner, on me répond en hindi, à moins que ce ne soit du gujarati ; apprendre les chiffres gujaratis aurait été un petit investissement utile...). Après deux heures de route, je suis arrivé sur place.

Pour un tel site classé (le seul du Gujarat), je m'attendais à un minimum d'organisation. Il n'en est rien et je trouve cela lamentable. L'office du tourisme du Gujarat était fermé et au guichet, aucune carte simple n'était disponible. N'ayant pas vraiment d'alternative, j'ai fait la grossière erreur d'acheter le guidebook officiel du site : très cher, grand format, plein de couleurs, mais parfaitement inutile. Bref, j'aurais voulu l'équivalent d'un miniplan du métro, et je me retrouve avec quelque chose comme ceci, à ceci près que les noms des stations auraient été rendus illisibles. Dans la partie centrale du site de Champaner, faute de la moindre indication et du moindre panneau, je n'ai pratiquement pu voir que la mosquée Sahar Ki Masjid. Je passe sur l'incompétence du guichetier qui était incapable de me rendre convenablement la monnaie.

Je suis sorti de l'enceinte centrale et suis parti un peu au hasard vers l'Ouest dans l'idée de grimper sur la colline de Pavagadh. Juste à gauche après le Shakkar Khan Dargah, j'ai trouvé un petit sentier. Finalement, après avoir traversé plusieurs fois un ruisseau pour monter, je me suis retrouvé en bas d'une chute d'eau où de nombreuses personnes profitaient de cette douche rafraichissante. Je suis redescendu et ai cherché un autre chemin pour aller plus haut. Après avoir aperçu un temple jaïn (récent) à côté duquel se dresse une gigantesque statue blanche, j'ai trouvé un escalier de pierre, puis une route en lacets et enfin un très long chemin en pierre. Il y avait des marchands de chaque côté, mais presqu'aucun n'avait de bouteilles d'eau ; j'ai donc essayé le système des poches d'eau de 250mL en plastique. Sur le chemin, quelques temples jaïns anciens et aux sommet (à un peu plus de 800m d'altitude), un temple dédié à la déesse Kali. De nombreux pélerins disaient Jai Mata-ji et portaient un bandeau où cela était écrit. Vers le bas de l'escalier qui mène du dernier plateau au sommet, trois ou quatre mendiantes m'ont coupé la route et m'ont mis un tikka de force sur le front.

Deux heures de montée, une heure et demie de descente. Pour cette descente, j'ai trouvé un chemin de pierre (que je n'avais pas osé prendre à l'aller, ne sachant pas trop où il débouchait), ce qui m'a épargné de nombreux lacets de la route. Dans le bus pour Vadodara, de nombreuses personnes se trouvent debout, faute de place assise.

Lien permanent


Commentaires

Vous pouvez poster un commentaire grâce au formulaire ci-dessous.

Nom ou surnom (obligatoire) :
Adresse email (facultative, n'apparaîtra pas publiquement sur ce site) :
Site Web (facultatif) :
Faire conserver ces coordonnées par mon navigateur ?
Pour montrer que vous n'êtes pas un robot stupide, veuillez recopier les chiffres 56941, dans l'ordre inverse :
Le commentaire (de grâce, évitez le SMS-speak) :

Ne mettez que du texte dans les commentaires ; vous pouvez néanmoins insérer des liens en saisissant par exemple <URL: http://www.google.fr/ > (à savoir « <URL: », une espace, l'URL proprement dite, une espace, et enfin « > ».

Date de génération : 2021-02-27 10:39+0100 ― Mentions légales.