Weblog de Joël Riou

« Fort St. George | Retour en France, photographies »

Dernière journée à Chennai

2006-08-29 20:57+0530 (சென்னை) — Voyage en Inde II

Je passe mes derniers instants à Chennai puisque je vais prendre ce soir un avion pour Mumbai, puis un autre pour Paris.

Ce matin, je suis allé marcher en direction de la cathédrale St. George, qui se trouve juste à côté du consulat des États-Unis d'Amérique. La cathédrale n'a pas grand chose de remarquable, si ce n'est qu'elle est toute blanche et présente de grandes colonnes unies.

J'ai mangé dans un très bon restaurant du Kerala, du poisson dans une sauce rouge prétendûment très épicée, mais pas tant que ça en fait. Globalement, je m'attendais à ce que la cuisine du Sud de l'Inde soit vraiment très piquante, mais c'est tout-à-fait supportable : il faut juste éviter de trop croquer les morceaux de piments qui se retrouvent parfois sur la feuille de bananier.

Pendant mon voyage, j'ai essayé de privilégier la marche sur les trajets en rickshaw, cela m'évite de me faire trop souvent arnaquer, et puis cela permet de s'arrêter quand on veut pour aller voir quelque chose ou prendre des photographies. Même à Chennai, c'est possible... Marcher dans les rues s'avère assez compliqué : il n'y a pas vraiment de trottoir (s'il y en a, c'est en fait le plus souvent une succession discontinue de pierres recouvrant l'écoulement des eaux usées), il faut faire attention à ne pas marcher sur les gens qui dorment par terre, les motos et les vélos semblent se ficher complètement de la présence des piétons. Traverser une route est assez périlleux ; en général, cela se fait en deux étapes, mais une fois au milieu de la route, il faut faire attention aux motos dont les mouvements sont assez imprévisibles. Quand il n'y a pas trop de circulation, ce n'est pas trop difficile, il faut adapter sa vitesse pour passer entre les motos (on peut ignorer les vélos, leur vitesse étant négligeable, on a le temps de passer avant qu'ils n'arrivent). Quand il y a beaucoup de circulation, il faut parfois attendre cinq minutes avant de voir une petite opportunité de passer. Parfois, il y a des feux, mais ils n'engagnet que ceux qui y croient : les motos et rickshaws qui tournent à gauche aux intersections ignorent les feux, ce qui fait que c'est presque quand le feu est vert pour les piétons que la traversée est la plus périlleuse.

J'ai déjà parlé de ces rues spécialisées où l'on trouve des alignements de magasins de plastique, de pneus, etc. Mais ce qui est aussi étonnant dans certains coins, c'est la diversité des choses que l'on y voit : des téléphones, des restaurants, des hôtels, des marchands de glace, des mosquées, des confiseurs, des temples, des boutiques de saris (j'ai l'impression qu'il y a une bonne proportion de magasins de vêtements qui ne vendent que des saris), des églises, des restaurants à roulette, un vélo-rickshaw ou auto-rickshaw dormant sur son outil de travail. Il est très surprenant, quand on marche dans la rue, de se retrouver à quelques dizaines de centimètres de quelqu'un paisiblement assis dans sa boutique, en train de réparer un objet électrique tandis que plus loin, il y a un rickshaw sur deux roues en cours de rafistolage. En France, il faudrait entrer dans l'arrière-boutique d'un magasin pour voir ça ; ici, tout se passe dans la rue ou pas très loin.

Lien permanent


Commentaires

1. 2006-08-29 18:53+0200 (flo)

Dernière journée donc... Merci pour ce journal de voyage, j'ai pris beaucoup de plaisir à lire tes billets, j'espère que tu pourras mettre en ligne des photos ! Excellent retour :)))

2. 2007-12-11 20:34+0100 (Jerome)

Bonsoir j'ai bien lu de derniere journee,

je suis entresse par votre voyage.

c'est vous proposer un amitier me faire connaitre au pres de vous.

Mon nom c'est Jerome Kazadi londwa,jesuis etudiant congolais

de la republique democratique du congo actuellement je suis

au ZXimbabwe a AFRICA UNIVERSITY, ou je fais le Management

and administration.

Dans quel pays etes -vous

Que Dieu vous benisse.

3. 2007-12-12 10:30+0100 (Joël)

Merci (quoique je n'ai que faire des bénédictions divines). Je suis en France.


Vous pouvez poster un commentaire grâce au formulaire ci-dessous.

Nom ou surnom (obligatoire) :
Adresse email (facultative, n'apparaîtra pas publiquement sur ce site) :
Site Web (facultatif) :
Faire conserver ces coordonnées par mon navigateur ?
Pour montrer que vous n'êtes pas un robot stupide, veuillez recopier les chiffres 39917, dans l'ordre inverse :
Le commentaire (de grâce, évitez le SMS-speak) :

Ne mettez que du texte dans les commentaires ; vous pouvez néanmoins insérer des liens en saisissant par exemple <URL: http://www.google.fr/ > (à savoir « <URL: », une espace, l'URL proprement dite, une espace, et enfin « > ».

Date de génération : 2021-02-27 10:39+0100 ― Mentions légales.