Weblog de Joël Riou

« Cuisine, faits divers, planètes | Arnaques »

Kanchipuram

2006-08-26 19:06+0530 (காஞ்சிபுரம்) — Voyage en Inde II

Hier, vers midi, je me suis dirigé vers le Mofussil Chennai Bus Terminus, une immense gare routière : il y a six plates-formes, chacune présentant un alignement d'une bonne trentaine d'emplacements pour les bus. Je n'ai pas trouvé d'autre panneau récapitulant la liste des destinations que celui sur lequel tout était écrit en tamoul. Mais avant mon départ, j'avais noté la liste des villes où je comptais aller en langue vernaculaire. En cherchant un peu, j'ai trouvé la plate-forme nº5 et suis monté dans le premier bus sur lequel était écrit காஞ்சிபுரம். Bien que l'on fût sur une sorte d'autoroute, le bus allait très lentement et le chauffeur ne conduisait pas comme un fou, c'est plutôt rare. Petite frayeur quand une vache s'est mise au milieu de la route après un dépassement.

L'hôtel où je suis a un très bon rapport qualité-prix, ma chambre est juste un petit peu sombre. Il y a même un room service, et puis deux restaurants, en fait un seul, qui existe en version luxe climatisée et version cantine avec des ventilateurs. Je vais plutôt à ce dernier. À Kanchipuram, il y a beaucoup de temples anciens et assez bien entretenus, mais il n'y a apparemment aucune carte de la ville. Il faut un peu marcher au hasard pour les trouver. J'ai notamment visité le Kailasanathar, le Jvarahresvara et le Sri Ekambaranathar. Ce dernier temple est vraiment très grand. On entre par une tour extrêmement haute. Il y avait des travaux un peu partout à l'intérieur. J'ai vu les chars de processions rangés dans une sorte de caverne d'Ali Baba. J'ai pas mal discuté avec un jeune ingénieur en mécanique à la recherche d'un travail, qui était très étonné qu'un français pût parler anglais. Le hic, c'est que ce temple a plusieurs noms, ce qui fait que je n'ai pas vu le fameux manguier censément millénaire qu'il abrite ; j'y retournerai sans doute demain matin.

Ce matin, j'ai vu plusieurs temples anonymes (enfin, qui n'ont que des noms tamouls). Assez loin du centre, j'ai vu le Vaikuntha P. Perumal Temple (dont le sanctuaire s'appelait Sri Arulmigu Vaigunda Perumal Sannthi). En voulant aller au Varadaraja Swami Temple, je suis passé devant quelques autres temples aux noms inconnus. Près d'un de ceux-là, il y avait un grand bassin en activité, avec plein d'enfants qui s'y lavaient (et qui me faisaient des signes pour que je les prennent en photo). Arrivé au Varadaraja, le sol brûlait mes pieds. Je courais pour trouver un coin à l'ombre, mais les cinquantes mètres pour y arriver étaient une vraie souffrance. Un soi-disant prêtre m'a fait visiter les cents colonnes sculptées  dans un anglais très approximatif: représentations de divers divinités, Vishnu sur Garuda, Rama, Laksmana, Sita, Vamana...

Là, je viens de visiter un temple dédié à Muruga (en tout cas, c'est ce qui écrit écrit en tamoul sur la tour du temple). J'ai aussi visité le temple Arulmigu Katchabeswarar Thirukkoil.

Il y a une information qu'il est impossible de manquer ces temps-ci à la télévision et dans les journaux, c'est une affaire de très haute importance relative au cricket : un arbitre australien a pénalisé l'équipe pakistanaise contre l'Angleterre au motif que des joueurs auraient trafiqué la balle. On accuse l'arbitre de racisme, celui-ci propose de démissionner contre plusieurs centaines de millieurs de dollars, certains envisagent de provoquer une scission dans la fédération internationale de cricket ; bref, un beau scandale. Pendant ce temps-là, il y a eu du pugilat entre parlementaires dans la Lok Sabha, et des fabricants d'idoles ont des commandes pour représenter Zinedine Zidane en asura pour son coup de tête démonique lors de la finale de la coupe du monde (dès que je dis à quelqu'un que je suis français, on me parle de Zidane...).

Lien permanent


Commentaires

Vous pouvez poster un commentaire grâce au formulaire ci-dessous.

Nom ou surnom (obligatoire) :
Adresse email (facultative, n'apparaîtra pas publiquement sur ce site) :
Site Web (facultatif) :
Faire conserver ces coordonnées par mon navigateur ?
Pour montrer que vous n'êtes pas un robot stupide, veuillez recopier les chiffres 55925, dans l'ordre inverse :
Le commentaire (de grâce, évitez le SMS-speak) :

Ne mettez que du texte dans les commentaires ; vous pouvez néanmoins insérer des liens en saisissant par exemple <URL: http://www.google.fr/ > (à savoir « <URL: », une espace, l'URL proprement dite, une espace, et enfin « > ».

Date de génération : 2021-02-27 10:39+0100 ― Mentions légales.