Weblog de Joël Riou

« Smt. Subhashini Vasanth au Bharatiya Vidya Bhavan | Gingee »

Tiruvannamalai

2011-08-15 16:43+0530 (திருவண்ணாமலை) — Voyage en Inde X

J'ai pris le train hier à Bangalore. J'étais dans le wagon S1, le plus proche des wagons Unreserved qui étaient saturés, ce qui fait que les compartiments ont été envahis de voyageurs sans ticket numéroté. À un moment donné, il y avait 19 personnes pour 8 places théoriques. Je suis descendu à Katpadi, près de Vellore, et je me suis décidé à prendre aussitôt un bus pour Tiruvannamalai. J'aurai bien le temps de faire une excursion à Vellore dans les jours prochains. Le bus, lui aussi surchargé, a mis un peu plus de deux heures à faire la route.

J'ai dormi dans la chambre d'hôtel la plus chère de mon voyage jusqu'à maintenant : 805 roupies. Ce matin, je me suis précipité pour en trouver un moins cher. Dans la rue, à l'arrière de quelques rickshaws flotte le drapeau le drapeau indien.

J'ai visité le temple Annamalaiyar. Il est situé dans une large enceinte comprenant quatre grands gopurams aux points cardinaux, et quelques autres gopurams de moindre hauteur à l'intérieur. Le plus grand gopuram (dix étages) semble être celui de l'Est, mais il n'est pas recouvert de sculptures de divinités comme d'autres gopurams. Le sol en pierre est brûlant. À certains endroits, un tapis a été déroulé. Vers le centre, un concert de musique rituelle a lieu : un long hautbois accompagné par de nombreux percussionnistes. Comme on entend surtout ces derniers, je passe mon chemin. Vers le côté Ouest se dresse le temple dédié à Shiva proprement dit. J'arrive à me mettre dans une file. Arrivé devant un guichet où je tends 2 roupies puisque c'était le prix minimal affiché, on refuse de me les prendre. La dame au contrôle des tickets me dit de repasser au guichet. Je tends à nouveaux mes 2 roupies, et on me dit d'aller du côté opposé, où il y a une autre longue file. Je ne vais quand même pas gâcher le temps d'attente déjà passé dans celle-ci... Je repasse innocemment devant la contrôleuse. Au bout de quelques secondes, je comprends que j'ai réussi à entrer sans payer dans la file pour le Special Darshan à 20 roupies. J'en mettrai 30 dans le plateau une fois arrivé devant la divinité. Après une assez longue déambulation entre les barrières et des piliers sculptés, j'y suis enfin arrivé, mais on n'y voit pratiquement rien. Il y a une représentation qui semble anthropomorphique, avec un serpent doré en arrière-plan, ce qui paraît bizarre pour un temple de Shiva.

J'ai pris un excellent et copieux thali dans un des rares restaurants de cette partie de la ville (j'avais eu beaucoup de mal à en trouver un ouvert la veille au soir).

Je me suis ensuite décidé à grimper sur la colline voisine. Les disciples de Ramana Maharshi ont aménagé des lieux de méditation silencieux là où le maître a passé de longues années : la grotte de Virupaksha et l'ashram de Skanda. Je serais bien monté au sommet de la colline, un jeune guide était près à me montrer le chemin pour 500 puis 200 roupies, mais j'ai estimé que c'était trop dangereux : s'il semble parfois possible de monter, quand on doit redescendre en ayant le vide en face de soi, on fait moins le malin... Je n'ai donc pas trouvé de chemin qui monte et la continuation du chemin pris jusque là redescendait vers le Sud. Après quelques détours je me suis retrouvé en bas, au niveau d'une sorte de musée-parc. Vu la chaleur oppressante, je suis monté dans un bus qui m'a rapproché du temple. J'ai remarqué un emplacement avec une liste de tarifs dont le premier correspondait à un nom en trois consonnes de l'alphabet tamoul, la deuxième étant redoublée et terminée par un matra i. Je me suis dit que c'était le bon moment pour prendre un lassi...

Lien permanent


Commentaires

Vous pouvez poster un commentaire grâce au formulaire ci-dessous.

Nom ou surnom (obligatoire) :
Adresse email (facultative, n'apparaîtra pas publiquement sur ce site) :
Site Web (facultatif) :
Faire conserver ces coordonnées par mon navigateur ?
Pour montrer que vous n'êtes pas un robot stupide, veuillez recopier les chiffres 66512, dans l'ordre inverse :
Le commentaire (de grâce, évitez le SMS-speak) :

Ne mettez que du texte dans les commentaires ; vous pouvez néanmoins insérer des liens en saisissant par exemple <URL: http://www.google.fr/ > (à savoir « <URL: », une espace, l'URL proprement dite, une espace, et enfin « > ».

Date de génération : 2021-02-27 10:39+0100 ― Mentions légales.