Weblog de Joël Riou

« Mon clavier est hanté (reprise) | ‽ »

Réserver des billets de train

2008-05-11 22:32+0200 (Orsay) — Voyage en Inde V

J'ai commencé à réserver des billets de train pour mon prochain voyage en Inde. En effet, sur le site IRCTC, les réservations commencent jusqu'à 90 jours à l'avance. Si au fil des ans, l'interface tend à s'améliorer, il y a encore de nombreux problèmes.

D'un site à l'autre, les informations manquent de cohérence : un train qui apparaît sur l'un n'existe pas forcément pour l'autre. Le service s'arrête entre 23h30 et 5h (heure de Kolkata). À certaines heures, le service est saturé et fonctionne très mal.

Pour réserver, on commence par indiquer les codes à trois ou quatre lettres de la station de départ et de la station d'arrivée. Alors qu'il me semble que jadis il fallait vraiment connaître ces codes : CSTM pour Mumbai (la très belle gare que tout le monde continue à appeler VT), HWH pour la gare principale de Kolkata, BZA pour Vijayawada, ça ne s'invente pas, on peut dorénavant taper le nom de la ville et choisir la station dans une liste. Ensuite, il faut sélectionner le type de billet que l'on veut. Il faut choisir entre e-ticket et i-ticket. L'une des deux possibilités correspond aux billets ordinaires (identiques à ceux imprimés dans les gares), livrés par la poste (option inenvisageable si on ne réside pas en Inde). L'autre possibilité est le billet électronique, qui peut être réservé jusques à quelques heures avant le départ. En tant que francophone naviguant dans un contexte anglophone, la mnémotechnie est impuissante à me faire retenir s'il faut prendre un [ɪ]-ticket ou un [aɪ]-ticket (voir aussi ce tableau à double entrées).

Plus loin, ce qui peut sembler encore plus hermétique si on n'a jamais pris le train en Inde, il faut choisir la classe du ticket. Non, il n'est pas possible de lister les trains et ensuite de voir les classes disponibles, ce serait trop facile. Sur les trains circulant le jour, on trouvera par exemple CC ou 2S alors que sur les trains longue distance, on verra plutôt des sigles 2A, 3A, SL, II. Pour le moment, je ne pense avoir expérimenté que CC une fois, 3A une fois et surtout SL, la Sleeper Class. Suivant où l'on se trouve (site Internet, gare, quai, guides), les noms des classes seront parfois abrégés différemment. Les codes de voitures n'ont pas une unique façon de s'abréger non plus. Cependant, en Sleeper Class, j'ai toujours vu des numéros du type S3, S4, etc.

Ensuite, si le serveur est de bonne humeur, il affichera la liste des trains possibles. L'information qu'il faudra retenir le moment venu est le numéro du train : il définit une unique classe d'isomorphisme de trains (prendre cependant garde au fait que la plupart des trains ont deux numéros Up & Down, a priori consécutifs, correspondant aux deux sens de parcours). En effet, quand j'ai pris le train en gare de Pune, j'ai eu l'impression que la quasi-totalité des trains évoqués dans les annonces sonores s'appelaient Mumbai Express...

Un nouveau type d'embûches se présente alors au voyageur. Si beaucoup de trains circulent tous les jours, d'autres ne circulent que certains jours de la semaine. Quand on n'est pas à un jour près, il peut-être utile d'avoir l'horaire de trains Trains at a glance™ (à préférer aux autres horaires, on n'est pas à 10Rps près) pour avoir la liste de tous les trains allant d'un point à un autre, afin de voir si un horaire plus arrangeant n'existerait pas pour la veille ou le lendemain. Cependant, la lecture des tables présente des difficultés théoriques. En effet, les trains longue distance n'arrivent souvent pas le jour où il sont partis : si on envisage de monter dans un train le matin après qu'il aura circulé de nombreuses heures, on le prendra au Day 2, et les indications de jour de la semaine doivent être décalées de 1 pour savoir quel jour on pourra prendre le train. Ajouter à cela le fait que les trains sont classés par grands tronçons, le circuit d'un train peut occuper plusieurs pages. Est-ce que les indications de jours de la semaine s'applique au jour de départ ou au jour d'arrivée sur la page que l'on consulte. Mystère et boule de gomme. Par ailleurs, il est un général préférable de monter dans un train vers le début de son circuit plutôt que vers la fin : sinon, on pourrait subir les retards accumulés depuis le début. Alors qu'on s'en rend compte d'un seul coup d'œil avec l'horaire de trains, il est moins évident d'obtenir la même information avec le site Internet à moins de cliquer sur le bouton Show Route pour chacun des trains, ce qui peut prendre un temps fou à cause des problèmes de connexion. Bref, je pense que je continuerai à investir dans de nouvelles éditions de Trains at a glance.

Un autre obstacle se pointe : l'expiration de la session. Une trop grande indécision, l'envie de faire quelque chose d'autre le temps que la connexion vienne à s'établir, et c'est l'échec : Your session has expired..

Une fois le train sélectionné, ce n'est pas fini. Il faut remplir un formulaire en indiquant son nom, son sexe, son âge, sa préférence en matière de positionnement (couchette du haut/milieu/bas, etc).

Le Graal est proche, mais une dernière épreuve attend le candidat : le paiement. En réalité, c'est un labyrinthe qui apparaît. Comme souvent en Inde, les questions sérieuses n'ont pas d'uniques réponses satisfaisantes (pour un autre exemple, voir le deuxième passage d'Un garçon convenable que je cite dans ma critique de ce livre). Il faut ainsi choisir entre une multitude de plates-formes de payement. Jusqu'à il y a une semaine, je cliquais sur le premier choix : la banque ICICI. Je saisissais les informations relatives à ma carte Visa et cela fonctionnait. La semaine dernière, l'aide du labyrinthe semblait dire que cela ne marchait que pour les cartes indiennes. Bizarre, je clique ensuite sur HDFC (banque dont les distributeurs automatiques ont réussi à faire quelque chose de ma carte). Hier matin, pour un deuxième billet, j'ai donc retenté HDFC, et là, bien que les informations que j'ai rentrées fussent vraisemblablement correctes, cela n'a pas marché. Curieusement, en plus des informations habituelles, il fallait rentrer le Cardholder's name, fallait-il taper JOEL RIOU, RIOU JOEL plutôt que MR JOEL RIOU comme je le fis la fois précédente avec succès, mystère et boule de gomme. Heureusement, dans ce labyrinthe, de nouvelles options semblent apparaître à chaque fois qu'une autre s'évanouit dans un pouf de logique. J'ai ainsi pu choisir avec succès Axis, qui prétend accepter toutes les cartes Visa, fussent-elles étrangères.

Pour le moment, j'ai un billet Kolkata-Bhubaneshwar et un Puri-Vijayawada. Après-demain, je m'attaque au Vijayawada-Hospet. Entre Hospet (Hampi) et les environs d'Hyderabad, j'utiliserai principalement des bus, il me restera à prendre un billet de train pour Mumbai (trajet que j'interromperai sans doute pour passer à nouveau à Jalgaon ou à Aurangabad). Je pense aussi prendre des trains pour visiter Bishnupur qui se trouve à quelques heures de Kolkata, mais apparemment, il faut attendre J-10 pour réserver ces trains de jour (IRCTC, c'est un peu comme Unix, pour savoir si on a le droit de faire quelque chose, la seule manière de procéder est d'essayer, si ça marche, c'est qu'on doit avoir des droits suffisants...).

agastya.toonywood.org, le serveur qui héberge ce blog, en est à son six-centième jour consécutif d'uptime !

Lien permanent


Commentaires

1. 2008-05-31 10:09+0200 (celeste)

vrai que la première fois ce n'est pas facile facile de réserver un train en Inde mais quand on commence à comprendre c'est génial, surtout quand on le fait de chez soi un mois à l'avance.

vous partez quand?

nous nous serons en Inde du 14 juillet au 31 aout

Tamil Nadu, Kerala et probablement Calcutta et Bénarès.

Yuva, très bon film, comme tous ceux de Mani Ratman.

j'aime bien aussi Rang de Bassanti.

sinon, quand vous serez en Inde peut-être aurez-vous la possibilité de voir DASAVATHARAM le dernier opus de Kamal Hassan dont la sortie est finalment prévue le 6 juin et où nous avons fait de le figuration.

je ne suis par contre pas sûre que le film, une méga production, soit bon.

amitiés

2. 2008-05-31 20:48+0200 (Joël)

Nous serons en Inde à peu près en même temps puisque je pars le 24 juillet et rentre le 31 août, mais nos routes ne se croiseront probablement pas puisque je serai à Kolkata au début de mon voyage, et visiterai ensuite l'Orissa, Vijayawada (Andhra Pradesh), Hampi, Badami, Bijapur, Hyderabad, Warangal, Jalgaon et Mumbai (j'ai fini de réserver mes billets de train il y quelques jours).

Cela me plairait bien de retourner à Bénarès, au Tamil Nadu et aussi au Kerala, mais cela risque d'attendre encore un peu...

En matière de films indiens, je suis devenu plus exigeant. Je n'ai pas du tout aimé Yuva. J'ai trouvé Rang De Basanti convenable. Dans un tout autre genre, récemment, j'ai bien aimé Om Shanti Om que m'avait conseillé Traou. À part ça, que le film soit bon ou mauvais, j'aime beaucoup aller voir des films au cinéma en Inde...

3. 2009-07-25 08:12+0200 (Anne)

Merci, grâce à vous je me sens plus indulgente envers mon inaptitude à faire mes réservations. N'y a-t-il pas des agences à Delhi qui les feraient contre paiement d'une commission ? J'ai fait cela pour des vols intérieurs au Vietnam et j'ai récupéré mes billets en arrivant à Hanoï. Bon voyage, mais il semble qu'une fois la réservation faite, il reste le pire à affronter : le voyage lui-même !

4. 2009-07-25 09:14+0200 (Joël)

Anne> N'y a-t-il pas des agences à Delhi qui les feraient contre paiement d'une commission ?

Cela existe peut-être, mais il n'est pas évident de savoir à qui faire confiance. À Delhi, il y a aussi un guichet de réservation spécial pour les étrangers. Cela dit, une fois que l'on a compris le système, autant faire les choses soi-même.


Vous pouvez poster un commentaire grâce au formulaire ci-dessous.

Nom ou surnom (obligatoire) :
Adresse email (facultative, n'apparaîtra pas publiquement sur ce site) :
Site Web (facultatif) :
Faire conserver ces coordonnées par mon navigateur ?
Pour montrer que vous n'êtes pas un robot stupide, veuillez recopier les chiffres 71958, dans l'ordre inverse :
Le commentaire (de grâce, évitez le SMS-speak) :

Ne mettez que du texte dans les commentaires ; vous pouvez néanmoins insérer des liens en saisissant par exemple <URL: http://www.google.fr/ > (à savoir « <URL: », une espace, l'URL proprement dite, une espace, et enfin « > ».

Date de génération : 2021-02-27 10:39+0100 ― Mentions légales.