Weblog de Joël Riou

« J-4 | J-1 »

Mahābhārata, volume 1

2005-08-13 21:35+0200 (Grigny) — Culture — Lectures — Culture indienne — Voyage en Inde I

[Couverture du premier tome du Mahabharata]

Je viens tout juste de terminer ma lecture du premier tome de la version du Mahābhārata de Madeleine Biardeau. Je n'aurai donc à emmener que le deuxième tome en Inde, m'évitant de traîner 2,5 kilogrammes de livres.

D'habitude, je lis extrêmement lentement, et là, encore plus, peut-être une vingtaine de pages par heure seulement ! En effet, il y a beaucoup de noms à retenir : beaucoup de personnages en ont plusieurs ; dans certains paragraphes, on peut faire référence à un personnages en utilisant plein de noms différents : par exemple, page 957, « Keśava », « Janārdana », « Govinda », « Śauri », « Dāśārha » et « Kṛṣṇa » désignent la même personne, à savoir Kṛṣṇa Vāsudeva, à ne pas confondre avec « Kṛṣṇa Dvaipāyana Vyāsa », ni avec Draupadī (aussi appelée Kṛṣṇā ou Pāñcalī) l'épouse commune des cinq fils de Pāṇḍu, c'est assez déroutant, mais on s'habitue à distinguer l'apparition d'un nouveau nom d'un personnage déjà connu du nom d'un nouveau personnage (le glossaire permettant de se rafraîchir la mémoire si on oublie des noms)...

C'est vraiment intéressant de voir différents récits s'articuler autour du récit principal, racontés parfois à plusieurs reprises mais par des narrateurs différents, et de lire divers mythes ou paraboles (où les lois de la nature sont souvent transgressées de façon très imaginative) ; j'ai eu la surprise d'y trouver un récit condensé d'une partie de la vie de Rāma Dāśarathi et une version indienne du Déluge.

En tout cas, ce livre qui se présente comme une alternance de récits et de commentaires est extrêmement bien écrit. Moi qui ai en général du mal à accrocher lors des parties purement descriptives dans les livres ai été très impressionné par les descriptions des armées en présence (Pāṇḍava et Kaurava), cela fait vraiment peur ! bref, j'ai hâte de me lancer dans la lecture du deuxième volume.

Lien permanent


Commentaires

1. 2005-08-14 11:10+0200 (pavel-florensky)

Bonjour !

Je n'ai pas lu ce livre, mais j'avais vu une piéce de théâtre. Ne connaissant aucune langue proche de la brache indienne j'ai eu assez de peine pour retenir tous les noms.

Il paraît que le Coran fait une allusion à cette légende (je ne suis pas tout à fait sûr !)

Connaitrais tu l'histoire d'un français qui a tout plaqué pour partir en Inde, il s'est fait passer pour un membre de la caste des intouchables ? Son témoignage est hallucinant !!!

2. 2005-08-15 03:03+0200 (Ruxor)

Sinon, pour ceux qui veulent connaître un peu le Mahābhārata mais n'osent pas aborder les éditions parfois peu digestes qu'on en trouve chez Seuil (celle que lit Joël) ou GF (celle que j'ai moi-même lue), on peut recommander la version de Jean-Claude Carrière (apparemment édité chez Belfond), qui n'est pas une traduction mais une renarration pour le rendre plus compréhensible par un occidental. Ça reste néanmoins assez fidèle. En fait, je recommanderais de commencer par ça et d'aborder une édition plus complète seulement ensuite.

3. 2009-08-13 14:58+0200 (FAB)

Le français en question est Marc Boulet qui avait fait un récit de son expérience "Dans la peau d'un intouchable".


Vous pouvez poster un commentaire grâce au formulaire ci-dessous.

Nom ou surnom (obligatoire) :
Adresse email (facultative, n'apparaîtra pas publiquement sur ce site) :
Site Web (facultatif) :
Faire conserver ces coordonnées par mon navigateur ?
Pour montrer que vous n'êtes pas un robot stupide, veuillez recopier les chiffres 69948, dans l'ordre inverse :
Le commentaire (de grâce, évitez le SMS-speak) :

Ne mettez que du texte dans les commentaires ; vous pouvez néanmoins insérer des liens en saisissant par exemple <URL: http://www.google.fr/ > (à savoir « <URL: », une espace, l'URL proprement dite, une espace, et enfin « > ».

Date de génération : 2021-02-27 10:39+0100 ― Mentions légales.