Weblog de Joël Riou

« Bhimbetka, Sanchi, Islamnagar | Mumbai »

Jalgaon, Aurangabad, Daulatabad

2012-08-19 12:31+0530 (मुम्बई) — Voyage en Inde XI

Je suis arrivé jeudi matin à Jalgaon pour passer trois jours avec la famille Deshpande (que j'avais rencontrée en 2007 et que j'avais revue en 2008). Depuis, Anagha s'est mariée et habite maintenant à Pune, Rohit est parti il y a une semaine pour travailler à Vadodara (Gujarat) et Aniket travaille depuis un mois à Aurangabad. Il est arrivé quelques heures avant moi dans la nouvelle maison de ses parents.

Shubadha a encore préparé des plats absolument délicieux, tel ce kheer à manger avec des puris. Le premier jour, qui était un jour férié (anniversaire de l'Indépendance), quelques amis de la famille ou cousins sont venus voir la famille et discuter avec moi, comme Shashank et son père Ramesh. Le neveu de Shrikant, Abhijit et son épouse Swati ont également passé la journée avec nous et ils sont venus en moto avec Aniket et moi quand nous sommes allés au Ahimsa Tirtha, un lieu promouvant le principe de l'Ahimsa (non-violence, envers les animaux notamment) en étant une étable géante. J'y étais déjà allé avec Aniket. Cette fois-ci, il y a davantage de visiteurs et le lieu est plus animé. Nous donnons un peu d'herbe aux vaches. Dans un temple dédié à Govinda (Krishna bouvier), quelques vaches entourent la divinité, un des meilleurs spécimens de chaque race est ainsi mis en valeur. Deux représentations de tirthankars jaïns sont également visibles vers l'entrée du site.

Le lendemain, je me réveille à 4h45 pour attendre la voiture qui est censée passer à 5h30 pour nous conduire, Shrikant, Shubhada, Aniket, le jeune Tejas (prononcer Tédjious, un cousin) et moi à Aurangabad. La voiture aura une heure et demie de retard au démarrage... Alors que j'attends dans le hall de l'hôtel Plaza (très recommandable et peu cher), je vois les touristes (tous étrangers) quitter leur chambre au compte-goutte pour rejoindre la gare voisine ou l'arrêt de bus. L'hôtelier est extrêmement sympathique, il m'a même offert un thé pendant que je lisais le journal. Il est presque trop prévenant...

Après un arrêt pour prendre un petit déjeuner, nous arrivons à Aurangabad. Le pilote est très prudent. Aucun dépassement de fou n'a été à signaler. La route était également peu encombrée. Le saint Sai Baba de Shirdi semble extrêmement populaire. Beaucoup de petits restaurants au bord de la route ont un nom inspiré par lui, comme Hotel Baba, Sai Hotel, Hotel Sai Baba, etc. Un jeu de mots s'est glissé dans le nom Hotel Sai Dhaba, Dhaba étant un mot pour désigner ces petits restaurants.

Le chauffeur vient pour la première fois à Aurangabad, il faut donc en permanence lui indiquer le chemin. Le premier endroit que nous visitons à Aurangabad est le Ramakrishna Ashram. La famille Deshpande vénère Ramakrishna, son disciple Swami Vivekandanda et Sri Sarada Devi et sont actifs dans l'organisation de cette secte (le terme ne doit pas être pris ici dans son sens péjoratif). Un temple est en construction. La maquette ressemble au temple de Ramakrishna situé à Belur Math (Kolkata) qui est le centre de l'organisation. Tous les membres de la famille se mettent à plat sur le sol devant les quatre Swamijis habillés couleur safran que nous voyons (notre chauffeur, fils de fermier, fait aussi de même ; il partagera d'ailleurs tous nos repas et snacks, ce qui m'a agréablement surpris). Je me contente de joindre les mains en disant Namaskar. Le moine en chef de cette branche de la mission Ramakrishna distribue des petits gâteaux aux personnes qui viennent le voir (ils étaient fichtrement bons, d'ailleurs). Outre ses connaissances dans le Vedanta, il connaît bien la région d'Aurangabad et nous fait des suggestions touristiques.

Après avoir déjeuné dans un bon restaurant, nous allons récupérer des affaires chez la sœur d'Abhijit où Aniket séjourne depuis un mois. Nous allons les déposer dans la nouvelle chambre qu'Aniket va occuper, un très modeste 10 m² avec salle de bain commune dans un quartier résidentiel aux rues très étroites et pas tout à fait adaptées à la circulation routière.

Nous allons ensuite visiter le Fort de Daulatabad qui est situé à moins de 15 kilomètres d'Aurangabad. La visite n'est pas extraordinairement intéressante... On grimpe la colline, on fait le tour du bâtiment situé non loin du sommet et on redescend en faisant un détour par le Bharat Mata Temple, un temple dédié à la Mère Inde curieusement inséré dans cette architecture indo-musulmane. Une des curiosités de la visite est le passage obscur qui donne accès à la citadelle. La première partie peut être contournée par un escalier, la deuxième non.

Nous revenons à l'ashram de la mission Ramakrishna où nous assistons à l'aarti. Nous sommes un trentaine de personnes dans ce temple provisoire tapissé de rouge. L'officiant est vêtu de blanc et présente la flamme devant les photographies de Ramakrishna, Vivekananda et Sarada Devi. Pendant ce temps, un chanteur s'accompagnant à l'harmonium chante des prières reprises par une partie de l'assemblée. Le début utilisait un registre très grave. Progressivement, des notes plus aiguës se sont fait entendre. Un swamiji s'est ensuite installé sur une chaise en face de l'assemblée et a prononcé un long, très long, discours en marathi. Pendant plus d'une heure, aucun mot anglais ne s'est immiscé dans sa langue. Je n'ai donc strictement rien compris si ce n'est qu'il était question d'un Swami Advaitananada Maharaj à propos duquel Shrikant m'a expliqué le lendemain que c'était un des disciples directs de Ramakrishna qui était devenu moine à un âge avancé après la mort de sa femme.

Nous sommes rentrés après un peu plus de trois heures de route vers une heure du matin après avoir pris une collation chez la sœur d'Abhijit où Aniket restera ce soir dormir avant d'emménager le lendemain dans sa nouvelle chambre. Mon cher hôtelier était un peu inquiet...

Le lendemain, nous étions tous très fatigués et nous avons annulé l'excursion envisagée (500 kilomètres en voiture en deux jours, cela aurait été un peu beaucoup...). Je passe donc l'après-midi avec Shrikant et Shubadha (fantabuleux repas, sieste, visite du président de l'association Ramakrishna locale dont Shrikant est secrétaire-trésorier, séries télévisées marathi...).

Séries de photographies : 2012-08-15, Bhopal, 2012-08-15, Jalgaon, 2012-08-16, Daulatabad.

Lien permanent


Commentaires

1. 2012-08-19 14:02+0200 (Rohit Deshpande)

Thanks a lot for spending your specious time with my family :)


Vous pouvez poster un commentaire grâce au formulaire ci-dessous.

Nom ou surnom (obligatoire) :
Adresse email (facultative, n'apparaîtra pas publiquement sur ce site) :
Site Web (facultatif) :
Faire conserver ces coordonnées par mon navigateur ?
Pour montrer que vous n'êtes pas un robot stupide, veuillez recopier les chiffres 73852, dans l'ordre inverse :
Le commentaire (de grâce, évitez le SMS-speak) :

Ne mettez que du texte dans les commentaires ; vous pouvez néanmoins insérer des liens en saisissant par exemple <URL: http://www.google.fr/ > (à savoir « <URL: », une espace, l'URL proprement dite, une espace, et enfin « > ».

Date de génération : 2017-06-20 08:17+0200 ― Mentions légales.