Weblog de Joël Riou

« Kaguyahime (suite) | Neuf vies de William Dalrymple »

La Petite Renarde rusée à Bastille

2010-07-12 23:34+0200 (Orsay) — Culture — Musique — Opéra

Opéra Bastille — 2010-07-12

Jean-Philippe Lafont, Le garde-chasse (baryton)

Michèle Lagrange, Sa femme, la chouette (soprano)

Luca Lombardo, L'instituteur (ténor)

Gregory Reinhart, Le prêtre (basse)

Paul Gay, Harašta (baryton-basse)

Adrina Kucerova, La renarde (soprano)

Hannah Esther Minutillo, Le renard (mezzo-soprano)

Nicolas Marie, L'aubergiste (ténor)

Anne-Sophie Ducret, La femme de l'aubergiste (soprano)

Letitia Singleton, Le chien (soprano)

Elisa Cenni, Le coq, le geai (soprano)

Natacha Finette Constantin, La poule huppée (soprano)

Ghislaine Roux, Le pivert (mezzo-soprano)

Paul Crémazy, Le moustique (ténor)

Slawomir Szychowiak, Le blaireau (baryton)

Michael Schǿnwandt, direction musicale

André Engel, mise en scène

Nicky Rieti, décors

Elizabeth Neumuller, costumes

André Diot, lumières

Françoise Grès, chorégraphie

Dominique Muller, dramaturgie

Alessandro Di Stefano, chef des chœurs

Orchestre, chœur de l'Opéra national de Paris

Maîtrise des Hauts-de-Seine

Chœur d'enfants de l'Opéra national de Paris

Příhody Lišky Bystroušky (La Petite Renarde rusée), Leoš Janáček

Je reviens de la dernière représentation de La Petite Renarde rusée (Příhody Lišky Bystroušky) de Janáček à l'Opéra Bastille. J'avais déjà vu cette production d'opéra l'année dernière, dans une distribution légèrement différente.

Cela raconte l'histoire d'une renarde qui est capturée par un garde-chasse et qui lui joue des tours. Elle veut semer la zizanie dans le poulailler contre le pouvoir du coq. Les prolétaires poules étant trop bêtes, elle décide de les massacrer. Plus tard, elle rencontre un renard. À leur mariage, toutes sortes d'animaux viennent les féliciter. Au dernier acte, on découvre leur progéniture. La renarde qui pensait être plus rusée qu'un braconnier se fera tuer d'un coup de fusil. À la fin, un cycle de la nature s'est écoulé : c'est une descendante de la renarde qui vient se chamailler avec le garde-chasse. (J'ai simplifié au peu, il y a d'autres personnages humains et une multitude de personnages animaliers.)

Cette production d'opéra est très belle. Il est dommage que cela ne soit pas davantage connu : un vendeur de programmes m'a confié qu'il resterait 1400 places de libres. S'il est vrai que je ne pratique pas ce sport très souvent, je n'ai pas hésité une seule seconde à l'idée de me replacer au centre du parterre (ma place au deuxième balcon étant très excentrée). Les décors (notamment le rideau de scène), les costumes, les lumières sont magnifiques. La musique est superbe (et parfois amusante quand elle imite le bruit des animaux). Le jeu des chanteurs-comédiens (dont un certain nombre d'enfants) est très bon. Cependant, la faiblesse des voix est une très grosse déception, comme l'année dernière. Il ne s'agit que d'un problème de volume sonore. Alors que l'orchestre ne joue pas particulièrement fort, les voix des chanteurs sont le plus souvent tout à fait inaudibles. Le problème se pose autant avec Adriana Kucerova (La Renarde) cette année que l'année dernière avec Elena Tsallagova (qui m'avait aussi semblé meilleure comédienne). Jean-Philippe Lafont (Le Garde-chasse), appréciable aussi par sa présence scénique, est un des rares à arriver à se faire entendre.

Pour moi, c'était le dernier spectacle avant les vacances. Cette année, l'Opéra de Paris aura été mon plus grand pourvoyeur de divertissement : trente-huit spectacles !

Lien permanent


Commentaires

1. 2010-07-14 11:53+0200 (mimylasouris)

Trente-huit spectacles, tout de même ! Je ne suis jamais autant allée à l'Opéra que cette année, mais j'ai du en voir dix-huit de moins... Le dernier m'a bien plu, aussi, je me suis empressée d'aller l'acheter en CD, et il me plait davantage d'écoute en écoute.

2. 2010-07-14 19:54+0200 (Joël)

C'est aussi cette année que je suis allé le plus souvent à l'Opéra (je n'y étais allé « que » 17 fois l'année précédente ; la grosse différence est que cette année, je suis allé voir tous les ballets). J'ai déjà 27 places réservées pour la saison prochaine...


Vous pouvez poster un commentaire grâce au formulaire ci-dessous.

Nom ou surnom (obligatoire) :
Adresse email (facultative, n'apparaîtra pas publiquement sur ce site) :
Site Web (facultatif) :
Faire conserver ces coordonnées par mon navigateur ?
Pour montrer que vous n'êtes pas un robot stupide, veuillez recopier les chiffres 82828, dans l'ordre inverse :
Le commentaire (de grâce, évitez le SMS-speak) :

Ne mettez que du texte dans les commentaires ; vous pouvez néanmoins insérer des liens en saisissant par exemple <URL: http://www.google.fr/ > (à savoir « <URL: », une espace, l'URL proprement dite, une espace, et enfin « > ».

Date de génération : 2018-02-13 08:46+0100 ― Mentions légales.